Coronavirus : les hôpitaux français se préparent

En raison de l’épidémie de coronavirus, les personnels soignants des villes qui ne sont pas encore en surchauffe se préparent à vivre un marathon. Les CHU s’organisent et tentent de réunir du matériel dans les services de réanimation.

France 3

L’hôpital de Nancy (Meurthe-et-Moselle) accueille désormais des patients venus de Mulhouse l’un des principaux foyers de l’épidémie en France. Dans cet hôpital, il y a 14 chambres pour 14 patients atteints par le Covid-19. Dans le service de réanimation de Nancy, il n’y a pas de problème de place pour l’instant. Jeudi 19 mars, le CHRU a renforcé son dispositif. Des lits supplémentaires ont été débloqués.

94 lits seront débloqués

L’hôpital s’adapte au fur et à mesure à la crise sanitaire. "On a prévu une réponse adaptée progressive de montée en puissance en tenant compte de la demande. Cette demande est pour le moment pleinement satisfaite. On a pu doubler notre capacité de lit de réanimation sur le CHU et l’étendre aux cliniques privées", explique un médecin de l’hôpital de Nancy. Actuellement, 58 lits sont disponibles à Nancy et les patients Covid-19 pourront être accueillis dans les cliniques privées de la ville : au total 94 lits seront débloqués. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière tsoigne une personne malade du Covid-19, dans le service de soins intensifs de l\'hôpital Bichat (Paris), le 13 mars 2020.
Une infirmière tsoigne une personne malade du Covid-19, dans le service de soins intensifs de l'hôpital Bichat (Paris), le 13 mars 2020. (ANNE CHAON / AFP)