Coronavirus : les hôpitaux anticipent la deuxième vague

Alors que l'épidémie de coronavirus se poursuit, les hôpitaux anticipent une deuxième vague. Le plan blanc a été déclenché à Lyon mardi 22 septembre, comme à Paris et Montpellier. 

France 2

À l'hôpital Saint-Luc Saint-Joseph de Lyon (Rhône), le service de médecine est fin prêt à accueillir des malades du coronavirus. Cet établissement privé a anticipé la deuxième vague. Au total, 25 lits sont disponibles en cas d'afflux de patients. "Il faut repenser l'hospitalisation, y compris l'hospitalisation standard pour qu'on tienne au long cours sur un bruit de fond Covid qui de toute façon est parti pour se prolonger sur de nombreux mois", explique le Dr Adrien Didedelot, chef du service de médecine à l'hôpital Saint-Luc Saint-Joseph. 

55 départements en zone rouge

En réanimation, 4 lits sont déjà occupés par des patients gravement malades. Le service peut en accueillir davantage. Mais avec l'augmentation des cas contacts parmi le personnel, la gestion des soignants est plus compliquée. Dans la région lyonnaise, le plan blanc a été déclenché mardi 22 septembre, comme à Paris ou Montpellier (Hérault). D'autres régions pourraient être concernées, car 55 départements sont en zone rouge de circulation du virus. De nombreux hôpitaux se tiennent également prêts à déprogrammer des hospitalisations non urgentes comme en mars dernier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres de l\'équipe médicale dans une unité de soins intensifs à l\'hôpital Croix-Rousse de Lyon, le 15 septembre 2020.
Des membres de l'équipe médicale dans une unité de soins intensifs à l'hôpital Croix-Rousse de Lyon, le 15 septembre 2020. (JEFF PACHOUD / AFP)