Coronavirus : les croisiéristes redoutent l’avenir

La crise sanitaire du Covid-19 a rebattu les cartes du tourisme mondial. Alors qu’Air France-KLM a annoncé jeudi 21 mai la mise à l’arrêt de ses A380, qu’en est-il de leur équivalent maritime, les paquebots de croisière géants ? Est-ce là aussi la fin d’une époque ?

France 2

Les croisiéristes se relèveront-ils du Covid-19 ? Dans le port de Marseille (Bouches-du-Rhône), ils sont trois géants des mers à pouvoir embarquer jusqu’à 3 000 passagers, bloqués à quai depuis des semaines. Ils ne sont pas les seuls à vivre cette situation. Sur des photos satellites de la mer des Caraïbes, on peut voir plusieurs paquebots stationnés sans passagers. Au total, 300 bateaux de croisière sont à l’arrêt dans le monde.

869 millions d’euros de pertes en France

Les amateurs de voyage ont encore en tête les images de passagers confinés dans leur cabine pendant des semaines, isolés du reste du monde, avec à bord des cas de Covid-19. Alors, est-ce la fin de la course au gigantisme ? Pendant des années, l’industrie des croisières a vu toujours plus grand grâce à ces mastodontes des mers, mais en trois mois, le secteur a perdu 869 millions d’euros en France. Pour les professionnels du tourisme, il y a urgence à s’adapter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"Costa Luminosa\", l\'un des navires du groupe Costa Croisières, le 20 mars 2020 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Le "Costa Luminosa", l'un des navires du groupe Costa Croisières, le 20 mars 2020 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)