Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les anti-inflammatoires déconseillés

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : les anti-inflammatoires déconseillés
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'information est importante : les anti-inflammatoires que beaucoup de Français utilisent pour soulager une douleur peuvent comporter un risque. Plusieurs médecins ont évoqué des cas de jeunes patients du Covid-19 dans un état grave après avoir pris de l'Ibuprofène.

Dans une officine parisienne, les pharmaciens relayent massivement l'information. "Il vaut mieux privilégier le paracétamol que l'aspirine ou les anti-inflammatoires comme l'Ibuprofène", explique une pharmacienne. La prise d'anti-inflammatoires est vivement déconseillée en cas de soupçon de contamination au Covid-19. C'est le ministre de la Santé qui vient de le rappeler dans un tweet.

La prise d'anti-inflammatoires est un facteur aggravant en cas d'infection

La prise d'anti-inflammatoires peut être un facteur d'aggravation de l'infection. Les autorités sanitaires auraient reçu plusieurs alertes ces derniers jours. "On a constaté qu'il y avait plusieurs jeunes personnes qui avaient pris des anti-inflammatoires avec le mal de tête et qui s'étaient retrouvées en réanimation. Il y avait un point commun entre toutes ces personnes jeunes : elles avaient pris des anti-inflammatoires", précise le Dr Jean-Paul Hamon, membre de la fédération des médecins de France. Le problème des anti-inflammatoires n'est pas nouveau. Ces médicaments peuvent parfois aggraver des infections déjà existantes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.