Coronavirus : le masque devient obligatoire à Lyon et à Rouen

Les cyclistes et les joggeurs des deux villes ne seront pas concernés par la mesure.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une jeune femme porte un masque, à Lyon, le 31 août 2020. (JEFF PACHOUD / AFP)

La liste des grandes villes où le masque devient obligatoire s'allonge. A Lyon, dès mardi 1er septembre, et dans l'agglomération de Rouen, dès mercredi 2 septembre, le port de cette protection contre le coronavirus sera imposé à tous.

A Lyon et Villeurbanne

Le port du masque sera obligatoire à compter de mardi pour les plus de 11 ans sur tout le territoire de Lyon et Villeurbanne, où la mesure n'était jusqu'ici que partielle, a annoncé lundi le préfet du Rhône. "Une tolérance sera accordée aux cyclistes et aux joggeurs durant leur activité sportive", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse. C'est aussi le cas en région parisienne ou à Lille par exemple.

Dans les autres villes de la métropole de Lyon et du département, le port du masque devient également obligatoire, pour les plus de 11 ans, dans un périmètre de 50 mètres aux abords des écoles maternelles et primaires, des collèges, lycées et établissements d'enseignement supérieur, ainsi que des entrées et sorties des gares ferroviaires, stations de métro, arrêts de tramway et de bus.

Ces mesures interviennent alors que le département du Rhône est passé la semaine dernière en zone de circulation active du virus, avec un taux d'incidence supérieur à 50 cas pour 100 000 habitants, ce qui lui vaut d'être classé en "rouge" comme d'autres départements. "La situation se dégrade et nous avons un défi collectif à relever. Nous nous protégeons individuellement mais surtout pour protéger les autres", a indiqué le maire de Lyon, Grégory Doucet, présent lors de cette conférence de presse.

A Rouen et son agglomération

Le port du masque sera obligatoire à partir de mercredi matin dans la métropole de Rouen, qui regroupe 71 communes et un demi-million d'habitants, a annoncé lundi la préfecture de Seine-Maritime. "Au cours de la semaine passée, une forte accélération de la circulation du virus de la Covid-19 a été constatée dans le département de la Seine-Maritime, et en particulier sur l'agglomération rouennaise", indique la préfecture dans un communiqué.

Sur le territoire de la métropole de Rouen, les autorités ont dénombré la semaine dernière 61,1 cas pour 100 000 habitants, "au-delà du seuil d'alerte de 50 fixé au plan national" et un taux de positivité de 5,70%, un chiffre supérieur à la moyenne française.

Ainsi, un arrêté préfectoral rend obligatoire le port du masque sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public dans l'ensemble des 71 communes de la métropole Rouen Normandie, de 7 heures à 2 heures. Cette obligation, qui concerne les personnes âgées de 11 ans et plus, ne s'applique toutefois pas "aux personnes pratiquant une activité physique (vélo, course à pied)", lesquelles devront cependant "détenir un masque, qui sera porté dès la fin ou l'interruption de l'activité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.