Coronavirus : l’armée au secours du Grand Est

Le Grand Est est un des principaux foyers de l’épidémie de coronavirus en France. La journaliste Ambrine Bdida est en direct de Mulhouse (Haut-Rhin) pour donner plus de précisions.

France 3

Il va falloir s’armer de patience, car l’hôpital de campagne promis par Emmanuel Macron n’est pas prévu pour tout de suite. "Cela va prendre du temps, car c’est un dispositif lourd qui nécessite beaucoup de logistique. Jeudi 19 mars, nous avons vu plusieurs personnels de l’armée à l’hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin). Ils étaient avec du personnel médical de l’hôpital", explique jeudi midi la journaliste de France Télévisions Ambrine Bdida en direct de Mulhouse.

"Une trentaine de lits en réanimation supplémentaires"

Le choix du lieu de construction de l’hôpital militaire de campagne est en discussion. "Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura bien plusieurs structures modulaires sous tentes avec une capacité d’une trentaine de lits en réanimation. Mais il va falloir attendre plusieurs jours probablement jusqu’au 27 mars. En attendant, des renforts de personnel médical de d’autres régions devraient arriver dans le Grand Est", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Grand Est est un des principaux foyers de l’épidémie de coronavirus en France. La journaliste Ambrine Bdida est en direct de Mulhouse (Haut-Rhin) pour donner plus de précisions.
Le Grand Est est un des principaux foyers de l’épidémie de coronavirus en France. La journaliste Ambrine Bdida est en direct de Mulhouse (Haut-Rhin) pour donner plus de précisions. (FRANCE 3)