Coronavirus : la vente de substituts nicotiniques limitée en pharmacie et suspendue sur internet

Un arrêté a été publié au Journal officiel vendredi. Objectif : éviter une consommation excessive ou un mauvais usage liés à la médiatisation d'une éventuelle action protectrice de la nicotine contre le Covid-19.

Des substituts nicotiniques dans une pharmacie à Pollestres, dans les Pyrénées-Orientales, le 2 novembre 2019.
Des substituts nicotiniques dans une pharmacie à Pollestres, dans les Pyrénées-Orientales, le 2 novembre 2019. (CELINE ISAERT - VINCENT BRUGERE / HANS LUCAS / AFP)

Eviter une ruée sur les produits à base de nicotine pour lutter contre le coronavirus. C'est l'objectif d'un arrêté publié au Journal officiel vendredi 24 avril, relayé par BFMTV. Il prévoit que jusqu'au 11 mai, date du début du déconfinement, la vente de substituts nicotiniques sera limitée au nombre de boîtes nécessaire pour un traitement d'une durée d'un mois. La vente par internet, elle, est suspendue. 

Les autorités entendent ainsi "éviter une consommation excessive ou un mésusage liés à la médiatisation d'une éventuelle action protectrice de la nicotine contre le Covid-19". Plusieurs études ont en effet mis en avant un rôle protecteur de la nicotine face au nouveau coronavirus, même s'il faut prendre ces résultats avec précaution. Les fumeurs semblent moins atteints par la maladie. 

"Il faut rester très prudent"

Pas de quoi, pour autant, conclure à une corrélation entre la consommation journalière de tabac et la gravité de l'infection au coronavirus. Des essais doivent débuter prochainement et des tests in vitro doivent notamment permettre de confirmer si le Sars-CoV-2 interagit bien avec le récepteur nicotinique de l'acétylcholine. "Il faut rester très prudent, parce que pour l'instant, nous n'avons que quelques données scientifiques", précise Marion Adler, tabacologue à l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart (Hauts-de-Seine), à franceinfo.

Mardi, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a ainsi appelé les Français à ne pas utiliser de patchs de nicotine s'ils ne sont pas fumeurs. "Ceux qui ne fument pas ne doivent absolument pas en utiliser, car il existe beaucoup d'effets secondaires : vomissements, malaises et addictions", a-t-il souligné.