DIRECT. Coronavirus : la fermeture des bars et restaurants repoussée à 0h30 dans les Bouches-du-Rhône

Le 25 août, la préfecture des Bouches-du-Rhône avait décidé de fermer les bars et restaurants dès 23 heures du fait de la circulation du coronavirus dans le département. 

Un bar proche du Vieux Port de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 27 août 2020. 
Un bar proche du Vieux Port de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 27 août 2020.  (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Face à une circulation toujours active du coronavirus dans les Bouches-du-Rhône, la préfecture a annoncé, samedi 5 septembre, l'adaptation des mesures de lutte contre l'épidémie prises en août : jusqu'au 30 septembre, les bars et restaurants devront fermer à 0h30 et non 23 heures, jusqu'à 6 heures du matin. L'obligation du port du masque, jusqu'à présent réservée aux grosses agglomérations comme Aix-en-Provence et Marseille, ou aux communes très touristiques, est néanmoins étendue à l'ensemble des zones "urbanisées ou agglomérées" du département. "Il convient, en effet, d'éviter une dégradation de la situation conduisant à une progressive saturation des capacités d'accueil hospitalières", a expliqué la préfecture.

Bars et restaurants fermés à Lille ce week-end. A Lille (Nord), les bars et les restaurants seront obligés de fermer leurs portes à minuit, samedi 5 septembre, durant le week-end de la "braderie des commerçants", qui remplace la traditionnelle braderie, annulée en raison de la crise du coronavirus. Par crainte d'une trop forte affluence dans les rues de la ville, la préfecture a imposé à tous les établissements qui vendent de l'alcool une fermeture.

Près de 9 000 nouveaux cas en 24 heures. Ces dernières 24 heures en France, 8 975 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés, a annoncé la direction générale de la santé dans un communiqué de presse vendredi. De plus, 4 671 personnes sont hospitalisées en raison du coronavirus, dont 292 au cours des dernières 24 heures, et 473 personnes sont hospitalisées dans les services de réanimation, soit 46 de plus que jeudi. Dans ce contexte, le ministre de la Santé a assuré sur BFMTV samedi qu'il y aurait "dans les quinze prochains jours, une augmentation du nombre de cas graves d'hospitalisation".

L'accès aux tests bientôt amélioré. "D'ici deux, trois semaines au plus tard, l'accès aux tests sera facilité", s'est engagé le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, samedi 5 septembre sur BFMTV. "Il y a un délai d'accès aux laboratoires pour se faire tester, des files d'attente à Paris ou ailleurs et actuellement il faut en moyenne 3,5 jours pour se faire tester", a-t-il reconnu, imputant ces délais actuels aux nombreuses personnes se faisant tester à leur retour de vacances.

 Oliver Véran espère un vaccin "au plus tard au printemps". Dans une interview à BFMTV, samedi, le ministre de la Santé a évoqué la course au vaccin contre le Covid-19. Les études "avancent vite et elles avancent bien", indique Olivier Véran, qui "espère toujours pour la fin de l'année de bonnes nouvelles, au plus tard au printemps""Le jour où nous proposerons aux Français de se faire vacciner contre le coronavirus, c'est que le vaccin sera efficace et sûr", a-t-il indiqué.

Des solutions très prochainement pour les parents. La ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, a assuré samedi sur franceinfo qu'"une solution rapide" serait trouvée dans "quelques jours" pour les parents qui ne peuvent plus mettre leurs enfants à l'école après la fermeture de classes où des cas de coronavirus ont été détectés.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

22h45 : Bonsoir . Le nombre de personnes qui rentrent chez elles après avoir été hospitalisées à cause du Covid-19 est disponible en ligne. Je n'ai pas le chiffre du jour, mais elles étaient 241 hier, un niveau qui stagne depuis deux semaines après une légère augmentation. Il n'est pas, en revanche, le plus pratique pour suivre l'état actuel de l'épidémie, puisque les malades restent parfois plusieurs semaines à l'hôpital, et sortent très longtemps après leur contamination.

22h45 : Vous diffusez le nombre de "malades" (atteints, hospitalisés rea etc). C'est assez inquiétant. Par contre, rien sur les "guerisons" (meme pas celles des hopitaux) qui est le versant optimiste du dossier.

22h21 : Bonjour @Pat le fou. Le taux de reproduction du virus - c'est-à-dire le nombre de personnes que chaque malade contamine en moyenne - est consultable sur le tableau de bord de Santé publique France, mais les chiffres datent d'il y a une semaine. Il était de 1,29 samedi dernier, et baisse constamment depuis mi-août. Nous vous expliquons dans cet article ce qu'on peut conclure de cet indicateur.

22h21 : Bonsoir. On ne parle plus du tout du taux de reproduction ? Est ce normal ?

22h17 : Le taux de positivité des tests pratiqués, intéressant pour mettre en perspective le nombre de nouveaux cas, s'établit à 4,7%. Il était de 4,3% samedi dernier. On recensait alors 5 453 nouveaux cas. Hier, ils étaient un peu plus qu'aujourd'hui (8 975).

22h14 : Les autorités sanitaires ont également découvert 53 nouveaux clusters en 24 heures, pour un total de 484 actuellement "en cours d'investigation".

22h13 : Santé publique France fait état de nouveaux cas positifs au Covid-19 ce samedi.

21h42 : Ces données sur les hospitalisations ne donnent, en revanche, aucune indication sur le nombre de nouveaux tests positifs ni le nombre de cas en général.

21h41 : 23 personnes ont été admises en réanimation, ce qui est en revanche moins que samedi dernier (28) et qu'hier (46). Le virus a également fait 12 nouvelles victimes, contre 19 hier et 6 samedi dernier.

21h41 : Faute d'avoir reçu pour l'instant le point quotidien de la DGS, je peux déjà vous donner les données de Santé publique France sur les hospitalisations. 168 personnes sont entrées à l'hôpital aujourd'hui, moins qu'hier (292) mais plus que samedi dernier (135), ce nombre baissant tous les week-ends.

20h55 : A Toulouse, un grand banquet autour d'un cassoulet géant est organisé ce soir sur la place du Capitole, à l'initiative de l'association Toulouse à table. Si celle-ci assure que des mesures de distanciation sont prises, un avocat promet de déposer une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" lundi, rapporte France 3.

20h46 : Une nouvelle manifestation "anti-masques" a réuni plus d'un millier de personnes dans le centre-ville de Rome, cet après-midi, selon le journaliste de l'AFP sur place.







(Vincenzo PINTO / AFP)

20h33 : Bonsoir @Inquiète. Il doit y avoir un nouveau point quotidien, ce soir, sur les différents indicateurs concernant l'épidémie. Il se fait attendre, mais nous en parlerons dès que nous l'aurons reçu.

20h33 : Bonsoir. Y aura-t-il les chiffres de tests positifs Covid ce soir ? Merci pour tout et bonne soirée.

20h20 : On le sait, une centaine de classes ont été fermées à cause de cas de Covid-19 depuis la rentrée scolaire. Mais quels sont les critères selon lesquels une classe est fermée ou non ? Nous l'expliquons dans cet article.

20h16 : Bonsoir . Effectivement, l'arrêté du préfet des Bouches-du-Rhône impose le port du masque dans l'espace public du département à partir de demain, mais pas entre 2 heures et 6 heures du matin. La préfecture ne précise pas la raison de cette précision horaire.

Est-ce pour éviter qu'il soit retoqué par la justice ? Difficile à dire, mais les tribunaux qui ont retoqué des arrêtés similaires ont demandé aux préfets de limiter l'obligation à des heures et des lieux de forte densité. Là, la tranche horaire restante est tellement large qu'il me semblerait surprenant que cela change quoi que ce soit aux yeux de la justice.

19h47 : Merci de préciser que cette obligation n’est pas valable entre 2h et 6h du matin. Cet arrêté serait illégal sinon

19h40 : Silvio Berlusconi, hospitalisé depuis jeudi à cause du Covid-19, se trouve dans un état "stable", qui inspire "un optimisme prudent mais raisonnable", a indiqué son médecin dans un communiqué.

19h20 : Merci à @Fabrice, qui m'indique très justement que ce sont bien 12 établissements scolaires qui sont fermées à la Réunion et 10 en métropole en raison de cas de Covid-19, et que Jean-Michel Blanquer s'était emmêlé dans les chiffres sur Europe 1. Onze des douze écoles réunionnaises concernées doivent rouvrir lundi.

Sachez par ailleurs, @Walter, qu'il y a 657 établissements scolaires à la Réunion selon l'académie, sur un total de 60 000 en France.

19h19 : 10 écoles de fermées à la Réunion sur un total de combien d’écoles ? Merci

19h19 : ⚠️ce sont 12 écoles à la réunion qui étaient fermés dont 11 vont réouvrir Lundi et 10 en Métropole à la date de l’interview du ministre qui a inversé les deux chiffres par erreur. De rien bonne soirée à tous 😀😉

19h15 : Le port du masque devient obligatoire dans l'espace public dans l'intégralité du département des Bouches-du-Rhône, annonce la préfecture du département. L'heure de fermeture obligatoire des bars et restaurants est, en revanche, repoussée de 23h à 0h30, comme nous l'évoquions tout à l'heure. Toutes les modalités figurent dans l'arrêté.

18h59 : Bonjour @JohnSnow. Ce sont, plus exactement, 10 des 22 écoles fermées en ce moment à cause de cas de Covid-19 qui se trouvent à La Réunion, selon Jean-Michel Blanquer sur Europe 1. Mais la rentrée y a eu lieu deux semaines plus tôt, ce qui complique la comparaison de la situation.

Je ne dispose pas du nombre de nouveaux cas dépistés hier à la Réunion. Mais selon les chiffres du 31 août, le taux d'incidence du virus (le nombre de cas pour 100 000 habitants), y était un tout petit peu plus élevé que la moyenne française, et près de trois fois moins important qu'à Paris. Le nombre de fermetures d'école ne semble donc pas s'expliquer par une progression particulière de l'épidémie.

18h58 : Bonsoir FI. Hier soir J’ai lu que 22 écoles et 100 classes ont été fermées !! Ce matin, j’ai lu dans mon journal que 12 des 22 écoles fermées se trouvent sur l‘île de la Réunion. Cela relativise vraiment les chiffres pour la métropole !! Est-il de même pour les 9000 Infections de hier ? Combien y a-t-il d‘infections uniquement en métropole ? Merci d‘avance.

18h42 : Nous en parlions tout à l'heure : le plan de relance du gouvernement destinera 120 millions d'euros (sur un total de 100 milliards) au monde du sport. On apprend un nouveau détail : dans cette enveloppe, 30 millions iront au sport amateur, et un dispositif sera créé pour aider les clubs menacés de disparition.

18h35 : Bonsoir @Arthur62RCL. Pierre est parti, mais ça ne m'empêche pas de vous répondre. J'ignore pourquoi le préfet du Pas-de-Calais a refusé la demande, mais sachez en tout cas que les préfets sont effectivement libres d'accorder ou non une dérogation à la limite de 5 000 spectateurs. Sauf dans les départements en zone rouge, mais ce n'est le cas ni de l'Yonne ni du Pas-de-Calais.

18h43 : Bonsoir Pierre. Pas de dérogation pour LENS-PSG dans le grand stade Bollaert mais on accepte 7 000 spectateurs pour Auxerre-Clermont Foot... Ça ne choque que moi, ces incohérences quotidiennes autour de la crise sanitaire ?

18h13 : Faisons un nouveau point sur les principales informations de ce samedi :

• Un Français, Nans Peters, a remporté sa première victoire d'étape sur le Tour, à Loudenvielle. Goût amer, en revanche, pour Thibaut Pinot, qui compte 23 minutes de retard sur le maillot jaune et perd tout espoir de victoire finale.

Antoine Rufenacht, ancien maire du Havre et directeur de campagne présidentielle de Jacques Chirac, est mort à 81 ans. Il a notamment reçu l'hommage d'Edouard Philippe, dont il était le mentor.

• Alors qu'on compte plus de 9 000 nouvelles contaminations dans l'Hexagone lors des dernières 24 heures, retrouvez sur cette page toutes nos infographies pour suivre l'évolution de l'épidémie. Et lisez ici notre article sur l'utilité (ou pas) du port du masque dans l'espace public.

18h07 : Bonjour . Le protocole sanitaire du ministère de l'Education nationale, que vous avez sans doute lu également, évoque clairement une obligation du port du masque, et ne fait aucunement référence aux visières. Rien n'indique donc qu'elles seraient autorisées à la place des masques.

Le gouvernement exprime par ailleurs une position plus claire à leur sujet dans le protocole sanitaire destiné aux entreprises, où il est écrit que "les visières ne sont pas une alternative au port du masque", mais simplement un "complément".

18h07 : Bonjour, dans un lycée d'Ile-de-France, notre chef d'établissement autorise la visière affirmant que c'est autorisé mais je ne lis que l'inverse par le biais de plusieurs sources : pourriez-vous confirmer ou infirmer svp ? Merci !

16h47 : La bataille juridique continue concernant le port du masque obligatoire à Lyon et Strasbourg. Le Conseil d'Etat examinera demain la demande de l'Etat de maintenir la mesure sur tout le territoire des deux villes. Les arrêtés préfectoraux ont été retoqués par des tribunaux administratifs, qui demandent de limiter l'obligation aux zones de forte densité.

16h24 : C'était prévisible : quelques jours après la rentrée, de premiers cas de Covid-19 sont détectés dans les écoles, entraînant des fermetures de classes. C'est arrivé à notre blogueur Lucien Marboeuf, instituteur, qui fait le récit de cette semaine qu'il termine en quatorzaine.

16h20 : Nous avions expliqué le mois dernier pourquoi le nombre d'hospitalisations n'augmente pas toujours au même rythme que le nombre de contaminations.

16h19 : "Il est évident que dans les quinze prochains jours, il y aura une augmentation, pas massive, mais il y aura une augmentation quand même, du nombre de cas graves, d'hospitalisations et d'admissions en réanimation."

Sur BFMTV, tout à l'heure, Olivier Véran a aussi prédit que la hausse du nombre de cas de Covid-19 dépistés en France finirait par se traduire par davantage d'hospitalisations. Le ministre de la Santé rappelle qu'il faut environ deux semaines pour que les contaminations se traduisent par des hospitalisations.

16h17 : Dans la bonne ville de notre Premier ministre, Prades (66), un seul labo pour les tests, sur rdv de 14 à 16 heures, 48 heures d'attente pour un test (urgent, autrement c'est plus long), mais résultats le lendemain.

15h24 : Pour moi à Boulogne, Hauts de Seine, SOS médecin le lundi, prescription du test PCR. Pas de place avant le jeudi matin pour des résultats le lundi soir suivant. Une semaine donc entre la prescription et le résultat et 3 laboratoires consultés

15h19 : A Paris, complexe de trouver un labo et j'ai eu rdv mardi dernier pour un test PCR pour symptômes de rhino... je n'ai toujours pas mes résultats et ne pense pas les avoir avant lundi ! Ils disent qu'ils sont débordés et indique le lendemain pour les résultats tous les jours...

15h19 : On continue notre tour de France des laboratoires pour se faire tester, grâce à vos nombreux commentaires.

15h17 : Cette mesure d'extension des horaires prend effet dès aujourd'hui.

15h24 : Bonjour j’aimerais savoir à compter de quand cette modification serait effective ? Merci pour votre réponse. Un restaurateur du vieux port

14h49 : La préfecture des Bouches-du-Rhône annonce l'extension d'une heure de l'autorisation d'ouverture pour les bars et restaurants, jusqu'à 0h30. C'était 23h30 depuis le 25 août, rappelle La Provence.

14h36 : Dans ma petite ville de l'Aube, dépistage organisé par l'ARS le 31 août : quasi aucune pub par l'ARS, du coup la mairie en a fait à l'arrache. Un créneau de 15h à 18h pour une ville de 2 400 habitants. Résultats : 138 tests réalisés. Moi même je n'ai pas pu y aller car je quittais trop tard du boulot !

14h25 : Bonjour, je suis désolée mais à Limoges mon fils a eu le résultat du test PCR dans la journée

14h22 : 1h30 d'attente pour être testée, et résultats en moins de 24h. Caen, Normandie

14h22 : 24h après le WE passé sur Dunkerque

14h21 : En sud Gironde rural 5 jours pour avoir un RV test covid +24h minimum pour le résultat...pendant ce temps...

14h21 : On continue le tour de France des tests PCR en laboratoire (ou chez le médecin) grâce à vos commentaires. Et clairement, toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne.

14h15 : Bonjour, là il nous prend pour des rigolos notre ministre. Il a eu son résultat en 24 heures car son test a atterri en haut de la pile. Tous les labos sont tendus, même dans notre département, qui n’est pas dans le rouge, le délai est passé de 24 à plus de 48 heures et avec l’automne qui arrive cela va être pire encore puisque le moindre nez qui coule ou syndrome grippal sera testé.