Coronavirus : la France est encore loin de l’immunité collective

Les premiers résultats des grandes enquêtes sérologiques sont connus. La France est loin de l’immunité collective.

Les grandes enquêtes sérologiques réalisées en France ont livré leurs premiers résultats. Damien Mascret, médecin et journaliste pour France Télévisions est sur le plateau du 13H du vendredi 9 octobre. Il est formel : non seulement la France est loin de l’immunité collective, mais celle-ci ne sera pas atteinte avant des années. “Au début du mois de juin, la population française n’était protégée qu’ 4, 5%”, explique-t-il. 

Des anticorps

Beaucoup de Français sont donc encore vulnérables. “Et puis, je vous rappelle que pour atteindre une immunité collective, il faudrait que 66% de la population soit protégée”, ajoute le journaliste. Néanmoins, les régions qui ont été fortement touchées lors de la première vague semblent un peu mieux immunisées, puisqu’une part plus importante de la population a développé des anticorps. C'est le cas de l'Ile-de-France où 9,2% de la population a développé des anticorps.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'institut Pasteur de Lille a identifié une molécule qui se montre très efficace dans la lutte contre le Covid-19. Ce n\'est pas la première fois qu\'une \"molécule miracle\" est annoncée. Pouvons-nous y croire ? Le docteur et journaliste Damien Mascret est sur le plateau de France 2 pour éclaircir ce point.
L'institut Pasteur de Lille a identifié une molécule qui se montre très efficace dans la lutte contre le Covid-19. Ce n'est pas la première fois qu'une "molécule miracle" est annoncée. Pouvons-nous y croire ? Le docteur et journaliste Damien Mascret est sur le plateau de France 2 pour éclaircir ce point. (SILVIO AVILA / AFP)