Coronavirus : la communauté chinoise sur le qui-vive en France

Les Chinois de France s'apprêtaient à fêter en famille le Nouvel An lunaire avec des festivités très importantes pour cette communauté. À Bordeaux (Gironde) les festivités sont déjà annulées.

France 3

Samedi 25 janvier, la ville de Brest (Finistère) arbore les couleurs d'une ville d'extrême Orient. Pour fêter le Nouvel An chinois, les enfants du port breton découvrent les danses des dragons et des lions. Si les organisateurs originaires de Chine font bonne figure, certains sont inquiets pour leurs familles exposées au coronavirus.

La prudence est de mise

À Bordeaux en Gironde, même si le décor est dressé pour honorer l'année du rat, la communauté chinoise n'a plus le cœur à la fête. À Paris, dans le quartier chinois du 13ème arrondissement, la nouvelle année est célébrée comme il se doit. Si toutes les communautés chinoises et indochinoises se côtoient pour leurs emplettes, la prudence est de mise. "Les produits de Chine je vais quand même éviter d'acheter dans le doute", explique une cliente dans le quartier chinois à Paris. La fête ne fait que commencer, le cortège défilera dimanche 26 janvier place de la République à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nouvel an chinois
Nouvel an chinois (FRANCE 3)