Cet article date de plus de trois ans.

Coronavirus : l'Italie envisage le pire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Coronavirus : l'Italie envisage le pire -
Coronavirus : l'Italie envisage le pire Coronavirus : l'Italie envisage le pire - (France 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

En Italie, l'épidémie de Covid-19 continue de s'étendre malgré le confinement. À Rome, le journaliste Alban Mikoczy fait le point sur la situation.

Malgré le confinement, l'épidémie de Covid-19 continue de s'étendre en Italie. Les règles drastiques sont acceptées par les Italiens, qui ont pris conscience que l'épidémie faisait des ravages, et pas seulement chez les personnes les plus âgées. "On est à un peu plus de 1 000 décès en Italie. C'est suffisant pour établir des statistiques assez précises : 70% des victimes sont des hommes, l'âge moyen est un petit peu supérieur à 80 ans", explique le journaliste Alban Mikoczy, en duplex depuis Rome (Italie).

Des personnes plus jeunes contractent le virus

Mais dans deux tiers des cas, le Covid-19 agit comme un agent aggravant des pathologies existantes. "Dans un tiers des cas, il n'y a pas d'autres raisons à la mort. Les experts se posent la question de quelques dizaines de cas de personnes plus jeunes, de 40 à 50 ans, toujours des hommes, morts sans avoir d'autres pathologies. Ce sont ces cas-là qui intéressent particulièrement les scientifiques", précise Alban Mikoczy.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.