Coronavirus : l'Irlande reconfine 368 000 personnes

Les habitants de trois comtés (Kildare, Laois et Offaly) ne pourront recevoir que six personnes maximum chez eux, tandis que les rassemblements à l'extérieur seront limités à 15 personnes

Le Premier ministre irlandais, Micheàl Martin, lors du sommet de l\'Unon européenne à Bruxelles, le 21 juillet 2020.
Le Premier ministre irlandais, Micheàl Martin, lors du sommet de l'Unon européenne à Bruxelles, le 21 juillet 2020. (JOHANNA GERON / REUTERS)

Ce sont les premières mesures de restrictions imposées de façon locale en Irlande. Les habitants de trois comtés irlandais vont être reconfinés après une poussée de cas de Covid-19, a annoncé vendredi 7 août le Premier ministre, Micheál Martin, en détaillant ces mesures. A partir de minuit, les habitants de Kildare, Laois et Offaly, soit environ 368 000 personnes, ne pourront quitter ces comtés que dans certains cas exceptionnels.

En se basant sur les conseils des autorités sanitaires, "le gouvernement a décidé d'introduire un nombre de restrictions limitées dans ces comtés pour deux semaines à partir de ce soir minuit", a annoncé Micheàl Martin lors d'une déclaration télévisée. "Dans ces comtés, tout le monde devra limiter ses déplacements à l'intérieur de son propre comté, sauf pour travailler ou pour d'autres déplacements essentiels", a-t-il ajouté.

Les trois comtés recensent 226 nouveaux cas en 14 jours

Les magasins vont rester ouverts mais les restaurants, bars, théâtres, musées et salles de gym devront fermer. Les habitants de Kildare, Laois et Offaly ne pourront recevoir que six personnes maximum chez eux tandis que les rassemblements à l'extérieur seront limités à 15 personnes.

Au total, il y a eu 226 cas de Covid-19 ces 14 derniers jours dans les trois comtés visés par ces nouvelles mesures, ce qui représente près de la moitié des cas recensés en Irlande pendant cette période. "Au cours de la semaine dernière", ont été localisés "un nombre de clusters qui représentent une source de grande préoccupation", a dit le Premier ministre irlandais, "nous ne pouvons pas nous permettre de rester sans rien faire".