Coronavirus : l'Allemagne interdit les rassemblements de plus de deux personnes et instaure des amendes allant jusqu'à 25 000 euros

Pour lutter contre le coronavirus, les rassemblements de plus de deux personnes dans l'espace public en dehors du travail vont être interdits en Allemagne "au moins deux semaines". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vue de Berlin (Allemagne), le 22 mars 2010, alors que les autorité ont décidé d'interdire les rassemblements à plus de deux personnes.  (PAUL ZINKEN / DPA / AFP)

L'Allemagne durcit le ton. Les rassemblements de plus de deux personnes dans l'espace public vont être interdits dans tout le pays pendant "au moins deux semaines" pour endiguer la propagation du coronavirus, a annoncé Angela Merkel dimanche 22 mars. "Une distance minimale de 1,5 mètre devra être respectée en public", a ajouté lors d'une conférence de presse la chancelière allemande, précisant que les restaurants et salons de coiffure seront fermés.

L'interdiction ne concernera toutefois pas les personnes vivant dans le même foyer. L'Allemagne n'a ainsi pas choisi pour le moment la voie du confinement général de la population pour contrer la pandémie de Covid-19. "Moi-même, ma vie a changé et consiste principalement en des conférences téléphoniques et des visioconférences", a expliqué la chancelière, à l'issue d'une discussion avec les dirigeants des 16 Länder allemands.

 Armin Laschet, ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, affirme que des amendes allant jusqu'à 25 000 euros seraient infligées aux personnes qui enfreignent les règles, rapporte la Deutsche Welle (en anglais).

Face au nouveau coronavirus, l'Allemagne compte par ailleurs adopter lundi un plan d'aide économique sans précédent depuis la Deuxième guerre mondiale, faisant sauter pour cela tous ses verrous budgétaires. Selon un projet de loi dont l'AFP s'est procuré une copie, le gouvernement prévoit de mettre un total de 822 milliards d'euros de prêts à disposition pour aider les entreprises et les salariés à faire face aux conséquences économiques de la pandémie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.