Coronavirus : "J'avais besoin de créer un électrochoc", explique le maire d'Arras, qui a instauré un couvre-feu

Face à la propagation du Covid-19, certaines villes ont décidé de durcir les mesures de confinement en imposant un couvre-feu. C'est le cas à Arras (Pas-de-Calais).

France 2

Plusieurs villes françaises ont instauré un couvre-feu pour interdire les déplacements en cette période de confinement décrétée pour tenter de stopper la propagation du Covid-19. À Nice (Alpes-Maritimes), il est interdit de circuler entre 23 heures et 4 heures du matin. Frédéric Leturque, maire d'Arras (Pas-de-Calais) a également instauré un couvre-feu dans la ville.

Le meilleur remède est "l'isolement et le confinement"

"Je pense qu'on a un devoir quand on est maire d'aider les médecins qui essaient de lutter contre cette pandémie. J'avais besoin de créer un électrochoc. On a besoin de voir nos concitoyens respecter les règles. Respecter les règles, c'est rester chez soi, sortir quand on a une course à faire, limiter ses déplacements, sortir quand on a une obligation professionnelle. Mais le meilleur remède que l'on connaisse, c'est l'isolement et le confinement", précise l'édile. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier contrôle un homme à scooter dans les rues de Paris, le 19 mars 2020, en pleine épidémie de Covid-19.
Un policier contrôle un homme à scooter dans les rues de Paris, le 19 mars 2020, en pleine épidémie de Covid-19. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)