Coronavirus : il manque 44 milliards de dollars à l'Afrique pour lutter contre la pandémie, estiment le FMI et la Banque mondiale

"Nous ne pouvons laisser aucun pays derrière nous", a déclaré le président de la Banque mondiale, indiquant que l'institution avait apporté son assistance à 30 pays africains et que d'autres vont en bénéficier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des membres d'une association distribue, le 9 avril, du désinfectant à un SDF, en Egypte, l'un des pays africains le plus touché par le coronavirus. (ZIAD AHMED / NURPHOTO / AFP)

"Ensemble, les créanciers officiels ont mobilisé jusqu'à 57 milliards de dollars pour l'Afrique en 2020." Mais ce n'est pas suffisant pour lutter contre la pandémie du coronavirus. Ainsi, le continent a encore besoin de 44 milliards de dollars ont estimé, vendredi 17 avril, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), à l'issue d'une réunion consacrée à la mobilisation pour l'Afrique.

Les deux institutions ont versé environ 18 milliards chacun, soit plus de 36 milliards sur les 57 milliards. Cette somme est allouée pour fournir des services de santé "de première ligne, soutenir les pauvres et les vulnérables". L'aide internationale est cruciale pour ce continent caractérisé notamment par un fort taux d'emplois informels. De son côté, l'Organisation mondiale de la Santé s'est alarmée vendredi de la progression rapide de la pandémie de coronavirus en Afrique, tout en estimant qu'à ce stade elle pouvait encore être contenue.

Une première récession en 25 ans pour le continent

"Le soutien des créanciers privés pourrait s'élever à environ 13 milliards de dollars. C'est un début important, mais le continent a besoin d'environ 114 milliards de dollars en 2020 dans sa lutte contre le Covid-19, ce qui laisse un déficit de financement d'environ 44 milliards de dollars", estiment aussi le FMI et la Banque mondiale. Le continent va connaître sa première récession en 25 ans, selon les dernières projections du FMI.

Sur les 160 milliards de financement de la Banque mondiale consacrés aux projets de lutte contre le coronavirus d'ici juillet 2021, 55 milliards seront déployés en Afrique. Le FMI rappelle avoir approuvé un allégement immédiat de la dette pour 23 pays africains dans le cadre de son Fonds réaménagé d'assistance et de riposte aux catastrophes (ARC).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.