Coronavirus : deux tiers des petites et moyennes entreprises de l'Oise estiment avoir subi une perte d'activité

La perte de chiffre d'affaires peut aller jusqu'à 100 %, révèle jeudi une enquête de la Confédération des petites et moyennes entreprises de l'Oise, l'un des premiers départements touchés par le Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un complexe cinéma Pathé fermé à Montataire, près de Creil dans l'Oise, le 6 mars 2020. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA)

La Confédération des petites et moyennes entreprises de l'Oise a mené une enquête sur l'impact du coronavirus sur la vie des entreprises, que franceinfo a pu consulter ce jeudi 12 mars. Deux tiers des 141 chefs de petites et moyennes entreprises ayant répondu au questionnaire estiment avoir subi une perte d'activité. Cette perte peut aller jusqu'à 100 % du chiffre d'affaires, notamment dans le secteur de l'évènementiel.

Plus aucun salon ne se tient en effet dans l'Oise, l'un des premiers foyers de contamination français, confiné depuis le début de la semaine. Cyril Lecomte, patron d'Affipub à Beauvais emploie en temps normal 10 personnes, mais actuellement "deux personnes sont en récupération d'heures et on commence à inciter certaines personnes à prendre des jours de congé dès maintenant", explique-t-il à franceinfo. Le recours au chômage partiel se décidera par rapport "à la durée de la crise".

En mai, on a trois manifestations [prévues] qui vont représenter la moitié du chiffre d'affaires annuel de l'entreprise, donc si les manifestations du mois de mai venaient à être annulées, ce serait une véritable catastrophe.

Cyril Lecomte, patron d'Affipub

à franceinfo

Sont également touchés, les commerces. Là, la chute d'activité peut atteindre 20 à 100 %, selon les endroits et les produits vendus. Les habitants ne sortant plus, les hôtels et restaurants pâtissent aussi de l'épidémie. Les services à la personne accusent eux une chute de 30 à 50 % de leur activité. La CPME de l'Oise note en outre que les répercussions du coronavirus sur le bâtiment et l'artisanat sont difficilement estimables à ce jour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.