Coronavirus : deux malades du paquebot "Diamond Princess" sont morts au Japon

Selon la presse locale, les deux octogénaires souffraient d'affections préexistantes et avaient été évacués du bateau les 11 et 12 février. 

Un bus transporte des croisièristes évacués du paquebot \"Diamond Princess\", jeudi 20 février, à Yokohama, au Japon. 
Un bus transporte des croisièristes évacués du paquebot "Diamond Princess", jeudi 20 février, à Yokohama, au Japon.  (KAZUHIRO NOGI / AFP)

Il s'agirait des premiers cas mortels parmi les plus de six cents porteurs du Covid-19 confirmés à bord du navire de croisière Diamond Princess. Deux malades du nouveau coronavirus issus du paquebot en quarantaine au Japon sont morts, ont rapporté les médias japonais, jeudi 20 février. Ces deux octogénaires souffraient d'affections préexistantes et avaient été évacués du bateau les 11 et 12 février, a précisé la chaîne NHK, sans que cette information ne soit confirmée par le ministère de la Santé japonais. 

Tokyo avait annoncé dans la soirée de mercredi 79 nouveaux porteurs du coronavirus à bord, ce qui porte le nombre total de cas répertoriés sur le Diamond Princess à 621, faisant de ce navire de croisière à quai dans le port de Yokohama, dans la banlieue de Tokyo, le plus grand foyer du virus hors de Chine.

Mercredi, 443 passagers ont débarqué. L'évacuation de tous les passagers devrait prendre au moins trois jours. Les croisiéristes ne présentant pas de symptômes, dont les tests se sont révélés négatifs et qui n'ont pas eu de contact avec des personnes porteuses du virus, ont débarqué tout au long de la journée, après quatorze jours de quarantaine.

Moins de contaminations en Chine continentale

Ces deux décès porte à dix le nombre de cas mortels hors de Chine continentale. Mercredi, des représentants iraniens ont annoncé la mort de deux personnes en Iran. Par ailleurs, la Corée du Sud a fait part jeudi d'une flambée de l'épidémie sur son territoire, avec 23 nouveaux cas de contamination liés à des offices religieux à Daegu. Il y a désormais 82 personnes infectées par le virus dans le pays.

En Chine, on observe cependant une diminution du nombre quotidien de cas supplémentaires de contamination au coronavirus Covid-19. Mais il est difficile de déterminer dans quelle mesure le déclin du nombre de nouveaux cas de contamination quotidiens relève de la nouvelle méthode de diagnostic ou d'une baisse du nombre de personnes contractant le virus. 

L'épidémie a fait 114 morts supplémentaires mercredi en Chine continentale, ont rapporté jeudi les autorités sanitaires locales, ce qui porte à 2 118 le nombre de victimes causées par le virus dans le pays. Dans son bilan quotidien, la Commission nationale de la santé a fait état jeudi de 394 nouveaux cas de contamination, contre 1 749 la veille. Selon ces chiffres, il y a désormais 74 576 patients infectés en Chine continentale.