Coronavirus : des traitements différents selon les pays dans l'Éducation

Les mesures de l'Éducation nationale pour lutter contre la propagation du Covid-19 étaient difficiles à comprendre, avant l'annonce de la fermeture de l'ensembles des établissements par le chef de l'Etat, jeudi 12 mars.

France 3

Jeudi 12 mars, les mesures de l'Éducation nationale pour lutter contre la propagation du Covid-19 sont parfois difficiles à comprendre pour les Français. Pourtant, la stratégie n'est pas toujours la même dans tous les pays européens. "La Pologne, la République tchèque, ou encore la Grèce ont décidé de fermer toutes leurs écoles alors même que ces pays ont enregistré moins de cas de Covid-19 que nous", explique le journaliste Benjamin Delombre sur le plateau du 19/20.

L'approche du cas par cas

La Pologne, par exemple, dénombre seulement 47 cas confirmés. "Il y a donc des différences d'approche, et chez nous, c'est le cas par cas qui a été choisi. C'est-à-dire que les établissements scolaires sont fermés s'ils ont un lien avec une personne contaminée, ou encore avec un foyer de contagion. Dans les faits, 420 000 élèves sont aujourd'hui sans école, sur un total de 12,4 millions dans notre pays. A noter que l'Allemagne et l'Espagne suivent aussi cette méthode de cas par cas", conclut le journaliste.

Une école fermée à Ajaccio, en Corse, en raison de l\'épidémie de coronavirus Covid-19, le 9 mars 2020. 
Une école fermée à Ajaccio, en Corse, en raison de l'épidémie de coronavirus Covid-19, le 9 mars 2020.  (ANGELE RICCIARDI / AFP)