Coronavirus : des services de réanimation sous tension

Les hospitalisations à cause du coronavirus augmentent. Dans les Bouches-du-Rhône, 75% des lits dédiés au coronavirus sont occupés.

France 2

Dans le service de réanimation de l'hôpital de la Timone, à Marseille (Bouches-du-Rhône), il n'y avait plus aucun patient Covid il y a trois semaines. Aujourd'hui, ils sont huit, sur les 10 lits que compte le service. "L’évolution est exponentielle. Si elle avait été linéaire et contenue, avec les entrées et les sorties, parce qu’on a beaucoup progressé sur la prise en charge de ces patients, on n’aurait pas été inquiets. Mais là on voit une évolution exponentielle qui peut amener à une saturation de notre système", explique lundi matin Lionel Velly, coordinateur réanimation Covid-19 à l’hôpital marseillais de La Timone. 

Également des patients non-Covid 

Dans les Bouches-du-Rhône, les lits se font de plus en plus rares. D'autant plus que les réanimations accueillent également de nombreux patients non-Covid. À l'échelle nationale, d'autres indicateurs confirment que la situation est de plus en plus tendue. Le nombre d'hospitalisations est en hausse constante. C'est une hausse nette, mais à relativiser quand on regarde le pic de l'épidémie. Cependant, la courbe ne s'inversera pas dans les prochains jours, car les contaminations recensées cette semaine, en augmentation, sont de possibles hospitalisations dans deux semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un moniteur dans un service de réanimation, le 5 mai 2020, à l\'hôpital de Périgueux (Dordogne).
Un moniteur dans un service de réanimation, le 5 mai 2020, à l'hôpital de Périgueux (Dordogne). (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)