Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : des prêts de salariés entre entreprises ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : des prêts de salariés entre entreprises ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Lundi 6 avril, le confinement était à son 21e jour, synonyme pour de nombreuses entreprises d’arrêt de l'activité. Mais, plutôt que le chômage partiel, d'autres solutions existent, notamment comme le prêt de salariés pour pourvoir des postes dans des sociétés en manque de bras.

Depuis le mardi 17 mars et le début du confinement, de nombreuses entreprises sont à l'arrêt, notamment dans les secteurs de la restauration ou de la culture. Un 21e jour de ce confinement, lundi 6 avril, le journaliste Jean-Paul Chapel explique sur le plateau du 20 Heures que pour ces salariés il existe une autre solution que le passage au chômage partiel. En effet, certains secteurs sont, eux, en manque de bras, comme dans l'agriculture. "Cela peut paraître étonnant mais les entreprises peuvent se prêter des salariés", explique-t-il.

"Le salarié doit être volontaire"

"Celle qui met son personnel en chômage partiel peut prêter à une autre qui a besoin de main-d’œuvre, à cause d'un surcroît d'activité ou de trop de personnel absent. Le salarié doit être volontaire. Il va toucher 100% de son salaire et non pas 84% du salaire net quand on est au chômage partiel", poursuit le journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.