Coronavirus : ces régions où l'épidémie repart à la hausse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : ces régions où l'épidémie repart à la hausse
France 2
Article rédigé par
S.Ricottier, C.Verove, L.Delion, S.Lerch, D.Breysse, G.Vaudry - France 2
France Télévisions

La situation sanitaire en lien avec le Covid-19 n'est pas la même sur l'ensemble du territoire français, à l'approche des fêtes. Si elle s'améliore en Île-de-France et en Provence, elle se dégrade dans le Grand Est et en Occitanie.

Dans un centre de dépistage de Tarbes (Hautes-Pyrénées), un homme de 33 ans est en train d'effectuer un test antigénique. Il est positif. "Je m'en doutais un peu", lâche-t-il au micro de France 2. En Occitanie, les chiffres de l'épidémie ne sont pas bons. Le taux d'incidence était par exemple de 160 sur 100 000 le 29 novembre contre 198 sur 100 000 le vendredi 4 décembre dans le département des Hautes-Pyrénées.

Des chiffres inquiétants dans la région Grand Est

"On a eu beaucoup de touristes : est-ce que ça s'explique aussi par ces migrations de population ?", interroge Véronique Dutry, adjointe chargée de la santé à la mairie de Tarbes. Même constat en Haute-Marne, dans la région Grand Est, où le taux d'incidence est passé de 141 sur 100 000 à 164 sur 100 000. L'hôpital de Saint-Dizier (Haute-Marne) a eu un répit de courte durée. Avec la récente vague de froid, le personnel soignant craint que les lits disponibles soient vite remplis par des patients atteints d'autres pathologies. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.