Coronavirus : bref répit de l'épidémie en Italie

L'Italie, pays d'Europe le plus endeuillé par le Covid-19, enregistre au 4 avril une légère baisse du nombre d'hospitalisations en soins intensifs.

france 3

Une nouvelle qui arrive comme une lueur d'espoir en Italie : une légère baisse du nombre d'hospitalisations en soins intensifs a été décelée le 4 avril, alors que le pays est le plus frappé par le Covid-19 en Europe. "On parle de 3 900 malades en thérapie intensive au lieu de 4 000", indique le correspondant Alban Mikoczy depuis Rome. C'est un signe important, car cela veut dire que le nombre de malades graves traités dans les hôpitaux est en baisse".

Un nombre de morts qui reste conséquent

Une bonne nouvelle qui ne masque pas la dure réalité de l'épidémie dans le pays. "Avec plus de 680 décès pour le 4 avril, le nombre de morts reste important, souligne Alban Mikoczy. Cela reste 300 de moins, et c'est un autre signe d'espoir pour les Italiens." Une preuve manifeste du succès du confinement. Toutefois, il ne faut pas s'attendre à un lever des restrictions. "L'Italie en est à son trentième jour de confinement et les autorités ont déjà annoncé que jusqu'après le lundi de Pâques, tout resterait fermé", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soignant aux côtés d\'un patient infecté par le Covid-19 dans la division dédiée à la prise en charge du virus de l\'hôpital Papa Giovanni XXIII à Bergame, en Italie, le 3 avril 2020. 
Un soignant aux côtés d'un patient infecté par le Covid-19 dans la division dédiée à la prise en charge du virus de l'hôpital Papa Giovanni XXIII à Bergame, en Italie, le 3 avril 2020.  (PIERO CRUCIATTI / AFP)