Désintox. Non, il n'y avait pas de talibans au convoi de la liberté.

Publié
Article rédigé par

Un article du Monde du 14 février a relayé une photo prise lors du rassemblement sur les champs Élysées des opposants au pass vaccinal samedi 12 février, commentant : « deux drapeaux flottent au vent au-dessus du véhicule, l’un aux couleurs de la France, l’autre à celles du régime taliban ».

Le convoi de la liberté a-t-il été infiltré par des talibans ? Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes s’indignent devant les images d'un policier dégainant son arme afin d'immobiliser un véhicule recouvert d'un drapeau bleu-blanc-rouge, lors du rassemblement sur les champs Élysées des opposants au pass vaccinal samedi 12 février.

Mais un détail surprend d'autres commentateurs : sur la voiture flotterait aussi un drapeau blanc suspect, celui adopté par les talibans lors de leur prise du pouvoir en Afghanistan, en août 2021. Dessus serait écrite la chahada, la profession de foi de l’islam.

Le Monde se fait alors le relai de cette “information”, dans un article du 14 février, intitulé : « Interrogations sur la présence d’un drapeau afghan dans le “convoi de la liberté” à Paris ». Et le quotidien d'écrire : « deux drapeaux flottent au vent au-dessus du véhicule, l’un aux couleurs de la France, l’autre à celles du régime taliban ».

En regardant la vidéo de TF1, image par image, on peut voir, en réalité, que la supposée chahada écrite sur le drapeau blanc est constituée de traits droits formant, ensemble, les lettres du mot bien français « LIBERTÉ ».

Confronté à cet arrêt sur image, le journaliste du Monde a reconnu son erreur, expliquant s’être appuyé sur un tweet de l’agence de presse afghane Asvaka. Un tweet qui décrivait la scène ainsi  : « Un citoyen afghan a été arrêté par la police pour avoir brandi un drapeau taliban lors d’une patrouille dans la ville française de Paris ». Le Monde, de son côté, a fini par corriger son article.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur Twitter : https://twitter.com/artedesintox
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.