Consommation : rideaux baissés, les centres commerciaux tentent d'écouler leurs stocks

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Consommation : rideaux baissés, les centres commerciaux tentent d'écouler leurs stocks
Article rédigé par
S. Feydel, A. Etienne, R. Massini, V. Castel, France 3 Bourgogne - France 2
France Télévisions

Alors que la pandémie de Covid-19 frappe toujours durement l’Hexagone, de nombreux centres commerciaux, désormais fermés, se retrouvent avec des stocks de marchandises importants non écoulés. Comment s’organisent-ils ? 

Avec la fermeture des grands centres commerciaux, de nombreux magasins croulent sous les stocks de marchandises ; certains craignent de se retrouver avec beaucoup trop d’articles invendus. Dans un centre commercial alsacien, toutes les boutiques ont baissé leur rideau. C’est le cas de Denis Dotter, un bijoutier qui avait tout prévu pour la Saint Valentin. Dépité, il désigne un joli bracelet en forme de cœur qui avait tout pour plaire aux amoureux.  

Utiliser Internet

Son stock risque de lui rester sur les bras. "Pour la Saint Valentin, il y a environ 40 à 50 000 euros d’achat de marchandises, uniquement pour cette période", révèle-t-il. Cette année, il va donc tenter d’écouler ses stocks par internet, en prévenant ses clients grâce à des messages. Les grandes enseignes sont aussi pénalisées par la fermeture. À Dijon (Côte-d’Or), une opticienne doit traverser le centre commercial vide pour livrer les lunettes sur le parking. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.