Covid-19 : l'Ouest et le Sud-Ouest peuvent "parfaitement repousser le couvre-feu à 19 heures ou 20 heures", estime le député LR Marc Le Fur

Le député LR des Côtes-d'Armor Marc Le Fur demande mercredi sur franceinfo "une régionalisation" des mesures de restrictions pour lutter contre le Covid-19, alors que le ministre de la Santé Olivier Véran se rend à Dunkerque dans la journée pour faire un point sur la situation sanitaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le député Les Républicains Marc Le Fur, le 19 janvier 2021, à l'Assemblée nationale. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Alors que le ministre de la Santé Olivier Véran se rend à Dunkerque mercredi 24 février pour faire un point sur la situation sanitaire liée au coronavirus Covid-19, le député LR des Côtes-d'Armor, Marc Le Fur, demande sur franceinfo "une régionalisation" des mesures. Il propose au gouvernement de repousser le couvre-feu de 18 heures à 19 heures ou 20 heures dans les régions moins touchées par le virus, dans l'ouest et le sud-ouest de la France notamment.

>> DIRECT. Covid-19 : des restrictions supplémentaires envisagées à Dunkerque, Olivier Véran attendu sur place

"On peut parfaitement repousser [l'heure du couvre-feu] à 19 heures ou 20 heures" dans les régions les moins touchées par le coronavirus estime sur franceinfo le député LR des Côtes-d'Armor, Marc Le Fur. "Les journées s'allongent, il fait beau, le sentiment d'enfermement devient conséquent pour les gens et je crois que ça pèse sur le moral de nos compatriotes", justifie l'élu.

Pour appuyer sa demande, Marc Le Fur, met en avant l’instauration de mesures différenciées dès ce week-end dans les Alpes-Maritimes avec un confinement partiel. "Cette régionalisation ne doit pas aboutir uniquement à des décisions plus sévères dans certains territoires", plaide Marc Le Fur.

"Je comprends parfaitement que certaines situations exigent des décisions plus sévères. Mais en contrepartie, certains autres territoires, en gros l'Ouest et le Sud-Ouest pourraient parfaitement connaître une atténuation du couvre-feu."

Marc Le Fur

à franceinfo

Il dénonce les effets pervers d'un couvre-feu à 18 heures avec "des gens qui se précipitent sur les routes un peu avant 18 heures". "Ce n'est pas bon du tout", ajoute-t-il. "Il faut que notre pays accepte que la règle ne soit pas la même pour tous. Il faut être agile et adapté aux circonstances", dit encore Marc Le Fur. Marc le Fur a écrit il y a plusieurs jours au Premier ministre pour repousser l'heure du couvre-feu mais il indique ce matin sur franceinfo ne pas avoir eu de réponse pour le moment.

Interrogé sur la possibilité d'attribuer plus de vaccins aux zones françaises les plus touchées par le virus, Marc Le Fur répond que "comme ailleurs, il y a encore beaucoup de gens de plus de 75 ans qui ne sont pas vaccinés" sur son territoire. Il plaide là pour une politique au niveau national. "Vous avez remarqué que la décision que je propose, que je préconise, elle ne retire rien à personne, tandis que l'hypothèse que vous envisagez aurait pour effet de retirer à certains", ajoute encore Marc Le Fur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.