Covid-19 : la mairie de Paris évoque un reconfinement de la capitale pendant trois semaines

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la mairie de Paris évoque un reconfinement de la capitale pendant trois semaines
France 2
Article rédigé par
Y. Relat, N. Thomas, N. Tahar, M. Salmon - France 2
France Télévisions

Jeudi 25 février, le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, a brandi l'idée d'un reconfinement de Paris pendant trois semaines. Avec, à la clé, la réouverture des restaurants, des bars et des lieux culturels.

Jeudi 25 février, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, a émis l'hypothèse d'un reconfinement strict de la capitale pendant trois semaines pour stopper l'épidémie de Covid-19, qui menace une nouvelle fois l'Île-de-France. Pour l'instant, ce confinement, avec télétravail obligatoire, est une simple proposition. Pour Emmanuel Grégoire, la mesure serait à la fois plus efficace et plus acceptable que la poursuite des couvre-feux, qui s'éternisent depuis 140 jours.

Une promesse difficile à tenir

"On ne peut pas s'engager pendant encore des mois alors que cela fait déjà des mois, dans un modèle métro-boulot-dodo, où il est autorisé d'aller dans les transports en commun, à l'école, en entreprise [...], mais il ne serait plus autorisé d'aller se promener le week-end", a affirmé le premier adjoint à la mairie de Paris.

Autre objectif affiché de ce confinement : permettre, par la suite, la réouverture des terrasses. Mais pour le professeur Philippe Amouyel, épidémiologiste et professeur en santé publique au CHU de Lille (Nord), cette promesse est difficile à tenir. "Les effets ne commencent à apparaître qu'au bout de deux semaines sur un confinement total, et la baisse commence à apparaître au bout de la troisième semaine", estime-t-il, tout en précisant qu'il ne serait pas possible de reprendre une vie normale puisque "le virus continuerait de circuler". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.