Confinement : le droit du travail assoupli pour favoriser l’activité des entreprises

L’épidémie de coronavirus a des conséquences sur l’économie. Les ministres ont adopté le mercredi 25 mars 25 ordonnances pour soutenir les entreprises. Le droit du travail sera assoupli pendant cette période de crise.

France 3

Les ministres ont décidé d’assouplir les règles du droit du travail. Pour permettre à des entreprises d’assurer des activités essentielles, le gouvernement autorise d’augmenter la durée du travail. Les salariés pourront faire exceptionnellement 60 heures par semaine au lieu de 48 heures aujourd’hui. Et sur une période consécutive de douze semaines, ils pourront travailler 48 heures au lieu de 44.

Les heures supplémentaires majorées

La confédération des petites et moyennes entreprises approuve ce dispositif exceptionnel. "Lorsqu’il s’agit d’alimenter la population, ce n’est pas une question d’horaire, c’est une question qu’il faut que ça fonctionne. C’est une mesure transitoire, mais néanmoins nécessaire", affirme Jean-François Asselin, le président de cette confédération. Les heures supplémentaires seront majorées au-delà de 35 heures et payées 10 à 25% en plus. Seuls certains secteurs jugés nécessaires à la nation à la sécurité de la nation sont concernés par ces mesures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chantier, à Lyon (Rhône), en 2019.
Un chantier, à Lyon (Rhône), en 2019. (JACQUES PIERRE / HEMIS.FR / AFP)