Confinement : et si le Festival de Cannes s’alliait à celui de Venise ?

On le sait, les salles de spectacle ne pourront pas rouvrir avant, au moins, la mi-juillet et de grands événements culturels sont annulés. Quid du Festival de Cannes qui devait se tenir au mois de mai ?

FRANCE 2

Comme les restaurants et les cinémas, les salles de spectacle ne rouvriront pas leurs portes avant le milieu du mois de juillet, au minimum. Parallèlement, de grands rendez-vous culturels ne pourront pas avoir lieu. En tout cas, pas comme ils avaient l’habitude de se dérouler. C’est le cas du Festival de Cannes (Alpes-Maritimes). “Thierry Frémaux, le délégué général du festival ne peut pas renoncer à l’édition 2020 du festival”, rappelle le journaliste France Télévision Youssef Bouchikhi, sur le plateau du 13 Heures.

“Thierry Frémaux ne veut pas se résigner”

Le responsable envisage plusieurs pistes pour maintenir le rendez-vous. “Il évoque l’alliance avec le festival de Venise qui doit se tenir au mois de septembre ou encore un label ‘Cannes 2020’ pour les films qui devaient être présentés cette année. En tout cas, une chose est sûre, Thierry Frémaux ne veut pas se résigner”, explique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Thierry Fremaux, le délégué général du Festival de Cannes, le 18 avril 2019 à Paris.
Thierry Fremaux, le délégué général du Festival de Cannes, le 18 avril 2019 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)