Baccalauréat : les épreuves de spécialité annulées

Jean-Michel Blanquer a annoncé jeudi 21 janvier, que les épreuves de spécialité du nouveau baccalauréat étaient annulées. Ce sont les moyennes annuelles obtenues dans ces matières qui seront comptabilisées pour l’examen.

France 3

Le rendez-vous était fixé à la mi-mars. Les élèves de terminale devaient plancher sur la nouveauté du bac 2021 : deux épreuves de spécialité. En raison de l’épidémie de Covid-19, c’est finalement le contrôle continu qui est privilégié. "Ça nous enlève un gros stress des épreuves, avoue un élève. En même temps, pour les gens qui ont une bonne moyenne, ça peut être un avantage."

Le contrôle continu, une notation inégalitaire ?

Si les enseignants ont plutôt salué cette décision prise par le ministre de l’Éducation, ils craignent que le contrôle continu ne soit pas une notation égalitaire. C’est notamment l’avis de Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du Syndicat national des enseignements de second degré. Elle explique : "c’est par définition donner la main à l’établissement pour qu’il évalue l’élève (…). Chaque établissement peut faire comme il veut, il semble très difficile de mettre un cadre national dans tout ça." Un guide d’harmonisation des notes doit être fourni par l’Éducation nationale. Quant à l’épreuve finale de philosophie et le grand oral, ils sont pour l’heure maintenus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une étudiante en partiel (illustration).
Une étudiante en partiel (illustration). (FREDERICK FLORIN / AFP)