Avec le Nouvel An chinois, le nouveau virus mortel inquiète le monde entier

Un virus inquiète le monde. Baptisé 2019-nCOV, il a déjà fait quatre morts en Chine. Les symptômes s'apparentent à une pneumonie. Sa propagation s'accélère.

France 2

Le virus est apparu il y a un mois sur un marché aux poissons de Wuhan, à l'est de la Chine. Depuis, il a été signalé plus au nord à Pékin, plus à l'est à Shanghai et plus au sud à Shenzhen. Il s'est propagé en Asie avec un cas en Corée du Sud, un cas au Japon et deux cas en Thaïlande.

Moins mortel que le Sras

L'infection se manifeste par une toux, de la fièvre et des difficultés respiratoires. Ce virus fait partie de la même famille que le coronavirus. Il peut être mortel, mais il serait moins dangereux que le Sras, qui avait fait près de 800 morts en 2003. La transmission du nouveau virus est avérée d'humain à humain. Les autorités chinoises craignent un risque de propagation supplémentaire avec le Nouvel An chinois samedi 25 janvier. Un système de surveillance a été mis en place dans certains aéroports américains et singapouriens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un patient amené à l\'hôpital de Jinyintan (Chine), le 18 janvier 2020.
Un patient amené à l'hôpital de Jinyintan (Chine), le 18 janvier 2020. (STR / AFP)