"Après avoir été enfermé, on peut retrouver un peu de liberté" : en Catalogne, retour à la vie presque normale

Les restaurants, bars, enceintes sportives et lieux culturels ont rouvert au public début février dans cette région d'Espagne, où la situation sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 s'est un peu apaisée.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes en terrasse à Tarragone (Catalogne), en mai 2020. (LLUIS GENE / AFP)

À Barcelone, en Espagne, où la situation sanitaire est sous contrôle et où le nombre de contamination au Covid-19 est en baisse, les bars et restaurants sont ouverts le matin et le midi depuis le 8 février, avec une jauge fixée à 30% en intérieur et pas plus de quatre personnes par table. "Cela fait vraiment du bien, parce qu’après avoir été enfermé, là on peut retrouver un peu de liberté et donc forcément on en profite", indique Alvaro, 76 ans, attablé pour le déjeuner dans un restaurant animé près des Ramblas, en plein centre de la ville.

Si les clients ont le sourire, le gérant, beaucoup moins, car même avec cette ouverture le midi, le compte n’y est pas. "Non, ce n’est pas suffisant, confirme Carlos Martinez. On a dû emprunter aux banques, la famille a aussi mis de l’argent et on n'a reçu aucune aide, que ce soit du gouvernement central à Madrid ou du gouvernement catalan", regrette-t-il. La possibilité d'ouvrir le midi est même devenue pour lui une nécessité.

"C’est l'ouverture ou la ruine."

Carlos Martinez

à franceinfo

Les lieux culturels et sportifs ont également dû s'adapter pour pouvoir rouvrir. Dans les complexes sportifs Fitness Park Espana, par exemple, l’entrée se fait avec un QR code, la salle immense est aérée en permanence, les douches sont interdites et les adhérents sont invités à désinfecter le matériel avant et après chaque utilisation. "Grâce à la dimension de notre centre et aux technologies que nous utilisons, pour l’instant il n’y a eu aucune contamination et ce, dans tous nos centres en Espagne", se félicite Paulo Déloréiller, directeur marketing de Fitness Park Espana. "Nous sommes plutôt fiers de ça, parce que ça veut dire que nous faisons les choses correctement", indique-t-il.

Dans la salle, certains gardent pourtant leur masque, même en faisant du sport. C'est le cas de Maïté : "Moi, je trouve que ça va trop vite, explique-t-elle. Justement, je trouve que ce qui se passe en France est très bien. Je pense que les restaurants devraient être fermés ici et s'il fallait vraiment refermer les salles de sport, ce ne serait pas une mauvaise chose".

Barcelone se déconfine, le reportage sur place de Valentin Dunate
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.