5G : Olivier Faure demande un débat et "que la clarté soit faite"

Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 18 septembre.

FRANCE 2

Face à l’action du gouvernement pour gérer l’épidémie de Covid-19, Olivier Faure déclare dans les "4 Vérités", vendredi 18 septembre, souhaiter un peu plus de cohérence. "Je consulterai les élus, je consulterai les médecins et ensuite je chercherai à prendre de décisions qui soient des décisions cohérentes d’un bout à l’autre du territoire. Vous vous rendez compte qu’aujourd’hui vous avez des départements où l’on prend une décision et dans le département voisin, qui est parfois à 100 mètres de chez vous, il y a une décision différente. Comment voulez-vous que les règles soient respectées ?", s’interroge le premier secrétaire du Parti socialiste. "Pour les mêmes situations, les mêmes réponses", demande-t-il.

Des contreparties à la distribution d'argent public

Concernant la fermeture de l’usine Bridgestone de Béthune, dans le Pas-de-Calais, qui emploie plus de 800 personnes, Olivier Faure souhaite qu’à l’avenir, en contrepartie d’argent public, les entreprises prennent un minimum d’engagements sociaux et environnementaux, pour éviter les plans sociaux. Enfin, sur la question de la 5G, la patron du PS rejoint les écologistes et réclame un débat : "Je demande que la clarté soit faite. Il y a des questions qui se posent. Je suis pour le progrès technologique quand il est un progrès humain. Pour l’instant, on ne sait pas."

Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, à Paris, le 17 juillet 2019.
Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, à Paris, le 17 juillet 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)