Comment soigner un claquage ?

Certains évoquent une douleur semblable à un coup de poignard, d’autres un bruit sourd, comme un claquement de fouet. C'est le claquage musculaire. Un traumatisme qui intervient souvent pendant un effort violent.

Comment soigner un claquage ?
Comment soigner un claquage ? (Crédits photo : ©Pixabay/Composita)

Qu'est-ce qu'un claquage ?

Le claquage se situe au niveau du muscle, qui est fixé au squelette par une sorte d’attache fibreuse et flexible qu’on appelle le tendon. Si l'on regarde de plus près, on voit que le muscle est constitué de faisceaux, chaque faisceau regroupe des fibres musculaires, elles-mêmes formées de microfibrilles. Le claquage survient quand il y a rupture de la continuité de ces fibres musculaires. Elle provoque un saignement et donc un hématome.
On confond souvent claquage, élongation et déchirure musculaire. Il s'agit en fin de compte de gradation de la lésion : de l’élongation, la lésion la moins grave à la déchirure complète qui ne permet plus muscle d’assurer sa fonction.

Dès quez vous ressentez la douleur, appliquer immédiatement le protocole GREC :

-Glace (20 min)
-Repos
-Elévation
-Compression
La glace : pour son pouvoir antalgique et eviter que la lésion ne saigne trop puis que le froid a un pouvoir de vasoconstriction.
Le repos : pour éviter d’aggraver la blessure.
Elévation et Compression pour limiter l’oedème de la zone lésée.
 

Une échographie pour poser un diagnostic

Pour évaluer la gravité de la lésion, on réalise le plus souvent une échographie. Elle permettra aussi de visualiser l’éventuelle présence d’un hématome.