Var : réapparition du chikungunya

Un habitant du Var a contracté le chikungunya, transmis par le moustique tigre. L'homme aurait été piqué en métropole, l'Agence régionale de santé a donc activé le niveau 2 du plan de lutte contre ce nuisible.

Voir la vidéo
France 3

Plusieurs cas de chikungunya ont été détectés dans un quartier pavillonnaire du Cannet-des-Maures (Var). "Je croyais que c'était une grippe, et je ne m'attendais pas du tout à ce que ce soit un problème comme ça : les articulations complètement bloquées, presque paralysées en fait", témoigne Raymonde Noël. Contre le chikungunya, il n'existe pas de traitement. Le médecin a dû se contenter de lui prescrire des antidouleurs.

Une vigilance accrue

Depuis quelques jours, son mari se plaint des mêmes symptômes. Malgré toutes les précautions, il a été piqué par des moustiques tigres. Ce sont eux qui transmettent le virus. "Vous avez beau vous mettre plein de produits, ils vous piquent dans les cheveux", commente Emmanuel Noël. Le quartier est traité depuis la semaine dernière. Par mesure de précaution, le département a relevé son niveau de vigilance du plan de lutte contre le moustique tigre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un moustique tigre, responsable de la transmission du virus Zika, est étudié dans un laboratoire de Cali (Colombie), le 25 janvier 2016.
Un moustique tigre, responsable de la transmission du virus Zika, est étudié dans un laboratoire de Cali (Colombie), le 25 janvier 2016. (LUIS ROBAYO / AFP)