Cet article date de plus de trois ans.

Mal de dos : "Le bon médicament, c'est l'activité physique"

Vous avez mal au dos ? Un remède simple et peu coûteux : bouger. C'est le conseil prodigué par la Caisse primaire d'assurance maladie qui lance une campagne auprès des médecins et des patients.

Article rédigé par
Edité par Mariam El Kurdi - Bruno Rougier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pour traiter la lombalgie chronique et le mal de dos, l'exercice physique est vivement recommandé. (MAXPPP)

Près de 80 % des personnes souffrent de mal de dos, plus souvent d'une lombalgie. On peut aussi parler de "lumbago" ou de "tour de rein", mais dans tous les cas, la cause est la même : une contracture musculaire très douloureuse. La Caisse primaire d'assurance maladie lance une campagne auprès des médecins et des patients pour lutter contre deux idées fausses selon lesquelles la lombalgie est grave et se soigne en restant au repos.    

Une douleur bloquante

Depuis près de 20 ans, Grégory, âgé de 47 ans, souffre régulièrement de lombalgie. Chaque fois, il ressent la même chose. "Cette douleur se manifeste par un blocage du dos m’empêchant de faire des mouvements en avant, en arrière, ou sur les côtés. Cela peut être très douloureux, et il y a même parfois des pics durant lesquels je ne peux même plus bouger", explique Grégory à son médecin. 

Le sport, meilleur remède

Face à Grégory, le professeur Pierre-Louis Druais se veut rassurant car une lombalgie n'est pas synonyme de gravité. "Ce n’est absolument pas grave. Le bon médicament, c’est l’activité physique. C’est de bouger. Evidemment, c’est douloureux de bouger. Donc on va donner des médicaments contre la douleur et on va lui proposer de faire des exercices qui plaisent au patient", explique le professeur Pierre-Louis Druais. Le sport serait donc la clé de la guérison du patient.

Plus il va faire de l’exercice physique, plus il va reculer l’échéance de son mal de dos. Rester au lit, c’est la pire des choses.

Pierre-Louis Druais

franceinfo

Pour limiter les épisodes douloureux, Grégory s'astreint à des étirements quotidiens. "Le matin, je m’accroupis en posant les mains par terre. Je force mon dos à être rond. Je sens que mon dos s’assouplit. Après, j’ai un tapis de sol dans ma chambre. J’ai un chat, et je fais les mêmes mouvements que lui", explique-t-il. Pour changer le comportement des Français, l'Assurance maladie a trouvé un slogan simple : "Mal de dos ? Le bon traitement, c'est le mouvement."      

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.