Le sucre : un problème de santé publique

En 2017, un français consomme en moyenne 35 kilos de sucre par an contre environ 1 kilo en 1850. Une augmentation si énorme qu’elle en devient dangereuse pour la population.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La hausse de la consommation du sucre est indéniable, « parce que le sucre est caché dans toutes notre alimentation aujourd’hui, parce qu’il s’est industrialisé.» explique Valérie Espinasse, micronutritionniste.

Valérie Espinasse n’est pas la seule à partager cet avis. Selon de nombreux nutritionnistes et experts de la santé, la hausse de consommation du sucre est due à son apparition dans la quasi-totalité de de notre alimentation, du Ketchup aux pizzas surgelées et même le jambon où il est utilisé comme colorant.

Des effets comparables à ceux de certaines drogues

« L’autre poudre blanche » est devenue un véritable problème de santé publique, causant chez les consommateurs des dégâts similaires à certaines drogues. A l’instar de l’alcool, il provoque l’obésité, le diabète et la cirrhose et multiplie les risques d’accidents cardio-vasculaires. Le sucre est également un objet d’addiction : comme l’héroïne, l’alcool, la nicotine et de nombreuses autres drogues, il provoque l’accoutumance en stimulant le système de récompense cérébrale.

Une industrie de poids dans l’agroalimentaire

Le sucre offre de précieux avantages pour l’industrie agro-alimentaire : il permet de conserver et d’améliorer le gout.  Toutefois, pour certains nutritionnistes, la présence du sucre et de ses propriétés accoutumantes dans tout les plats est un moyen pour les géants industriels de l’agroalimentaire d’augmenter les ventes. « Rajouter du sucre permet d’augmenter notre consommation des produits » affirme Jean-Michel Cohen, nutritionniste et auteur d’ouvrages sur la santé alimentaire.

A l’heure actuelle, 175 millions de tonnes de sucre sont consommées chaque année dans le monde.

Le sucre : un problème de santé publique
Le sucre : un problème de santé publique (Brut.)