La vie d'un enfant de neuf ans supendue à une greffe du coeur

Karl, un petit garçon scolarisé en CE2 à Rochefort en Charente-Maritime, doit être transplanté en urgence. Pour que Karl vive, il lui faut un don d'organe : le coeur d'une personne en état de mort cérébrale.

(L'hôpital haut-Levêque, à Bordeaux, où le petit Karl est en attente d'une greffe du coeur urgente © Maxppp)

C'est un enfant joyeux et actif, bon camarade et bon élève. Mais au printemps dernier, Karl a subitement quitté sa classe et la cour de récréation de son école de Rochefort, en Charente-Maritime. Sa mère, Laëtitia Garcia-Manière : "On a consulté un pneumologue parce que Karl avait fait deux bronchites dans l'hiver avec de l'asthme et ça s'est dégradé puisqu'il a fait un AVC début septembre. Donc il a perdu beaucoup de poids avec toutes les complications. Il fait actuellement 19 kg et là, il pourrait recevoir le coeur d'une personne d'environ 40 kg. Notre démarche c'est de sensibiliser les gens aux dons d'organes. Ce n'est pas facile. Surtout quand il s'agit d'enfants. C'est quelque-part faire continuer à vivre son enfant finalement ".

Karl, 9 ans, attend une greffe du coeur d'urgence. Valérie Tata, la directrice de l'école de Rochefort où il est scolarisé, espère une solution très rapide pour que l'enfant puisse vivre.
--'--
--'--

Dans sa chambre de l'hôpital Haut-Levêque, à Bordeaux, Karl est pris en charge par le service de cardio-pédiatrie du professeur Jean-Benoit Thambo. Une référence en la matière. C'est là qu'il attend un coeur qui lui permettra de poursuivre sa vie à lui. Le docteur Marc-Alain Billès, cardiologue en chirurgie cardiaque et vasculaire, n'a qu'une hâte : opérer le petit garçon. "Nous avons réalisé jusqu'à six transplantations d'enfants sur une année, avec d'excellents résultats. La plus jeune enfant qu'on ait greffé, pour laquelle tout s'est bien passé, l'a été à l'âge de six mois. Karl est en super urgence. Il lui faut un coeur malheureusement de petit calibre. Il a un petit thorax. C'est un des gros problèmes. Il y a beaucoup plus de greffons de taille adulte que de tout petits greffons ".

Dans le service de cardio-pédiatrie du professeur Thambo, il y a Karl et cinq autres enfants en attente d'une transplantation cardiaque. La plus petite patiente est âgée de deux ans et demi.