La grippe et les difficultés respiratoires aiguës ont touché plus de 600.000 personnes, selon Kiev

Les autorités ukrainiennes n'ont pas précisé combien de décès étaient dus au virus H1N1.L'Organisation mondiale de la santé (OMS) , dont une mission se trouve dans le pays depuis lundi, avait indiqué mardi que la plupart des cas de grippe actuellement enregistrés en Ukraine pouvaient être attribués au virus pandémique H1N1.

(fiche pays, cliquez sur la photo)
(fiche pays, cliquez sur la photo) (AFP)

Les autorités ukrainiennes n'ont pas précisé combien de décès étaient dus au virus H1N1.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) , dont une mission se trouve dans le pays depuis lundi, avait indiqué mardi que la plupart des cas de grippe actuellement enregistrés en Ukraine pouvaient être attribués au virus pandémique H1N1.

Selon des épidémiologistes, "le sommet de l'épidémie a apparemment été atteint" dans plusieurs régions occidentales, a souligné le responsable.

Le président Viktor Iouchtchenko a annoncé jeudi qu'il allait visiter vendredi avec son homologue bélarusse, Alexander Loukachenko, une des régions ukrainiennes affectées par la grippe, lors d'une conférence de presse avec ce dernier.

M.Loukachenko a pour sa part appelé à éviter la panique autour de la grippe. "Il ne faut pas effrayer les gens et gonfler la tension", a-t-il déclaré.