Cet article date de plus de dix ans.

L'épidémie de dengue se stabilise en Martinique et le pic épidémique semble avoir été atteint début août en Guadeloupe

Selon le dernier point de la Cellule interrégionale d'épidémiologie Antilles Guyane, l'épidémie est "toujours très active" en Martinique (400.000 habitants), mais une tendance à la diminution, observée il y a deux semaines, du nombre de consultations pour dengue chez les généralistes s'est poursuivie la semaine dernière (3.400 contre 3.600).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre de la Santé Roselyne Bachelot après une visite au CHU de Fort-de-France, le 28 août 2010. (AFP/PATRICE COPPEE)

Selon le dernier point de la Cellule interrégionale d'épidémiologie Antilles Guyane, l'épidémie est "toujours très active" en Martinique (400.000 habitants), mais une tendance à la diminution, observée il y a deux semaines, du nombre de consultations pour dengue chez les généralistes s'est poursuivie la semaine dernière (3.400 contre 3.600).

En revanche, le nombre de consultations dans les services d'urgences des hôpitaux poursuit son augmentation. Un phénomène qui pourrait être en partie lié "à l'inquiétude croissante au sein de la population du fait de la médiatisation importante de l'épidémie", selon la cellule régionale.

Depuis le début de l'épidémie, fin février, la dengue a touché 32.600 patients en Martinique, 432 personnes ayant été hospitalisées. Treize décès en lien avec la dengue ont été enregistrés. En Guadeloupe (401.000 habitants), le nombre de cas vus par les généralistes a diminué ces trois dernières semaines, avec respectivement 2.900 cas et 2.300 cas au cours des deux dernières semaines d'août. Le niveau actuel de l'épidémie "reste cependant du même ordre que celui atteint lors du pic de l'épidémie de 2007".

Depuis le début de l'épidémie, fin 2009, 38.200 cas ont été recensés en Guadeloupe, 5 décès étant directement ou indirectement attribuables à la dengue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.