Île-de-France : le bruit nuit gravement à la santé

Une étude de Bruitparif révèle que le bruit fait perdre des années de vie, notamment en Île-de-France. Près de l'aéroport de Roissy, le village de Compans (Seine-et-Marne) est particulièrement touché par les nuisances sonores.

FRANCE 3

Compans, situé à seulement 4 kilomètres des pistes de Roissy, en Seine-et-Marne, subit un calvaire presque quotidien. Le bourg est aussi près d'une voie ferrée et de deux nationales. Selon une étude de Bruitparif, 800 Companais perdent trois ans de vie en bonne santé. Autrement dit, trois ans à être malade, un record en France. En région parisienne, 9 habitants sur 10 sont exposés à des niveaux de bruit supérieurs aux valeurs recommandées par l'OMS. En premier, la voiture dérègle la santé, à 61%, puis le train avec 22% et enfin les avions à 17%.  

Le bruit à l'origine de troubles cardiaques   

Le bruit peut être une simple gêne, mais il est à l'origine également de troubles auditifs, de pertes de sommeil, de difficultés d'apprentissages et de troubles cardio-vasculaires. "Lorsqu'on est exposé longtemps à des perturbations du rythme cardiaque, c'est une source d'hypertension", explique Fanny Mietlicki, directrice de Bruitparif. Les riverains, qui vivent près des aéroports disent qu'ils s'habituent. Mais ils sont aussi inquiets, car un quatrième terminal est en projet de construction à Roissy pour 2037. Cela ferait monter le nombre d'avions par jour de 1 300 à 1 800. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion Air France décolle de Roissy-Charles de Gaulle le 7 août 2018.
Un avion Air France décolle de Roissy-Charles de Gaulle le 7 août 2018. (JOEL SAGET / AFP)