Hôpitaux : les astreintes des internes mieux organisées et mieux payées

L’indemnisation des astreintes va être revalorisée. L’arrêté est paru samedi au Journal Officiel. Elle sera désormais versée, même si l’interne ne se déplace pas et sera calculée à hauteur du temps réellement effectué.

(Les astreintes des internes mieux organisées et mieux payées à l'automne. Photo d'illustration © Fotolia)

 Cela fait des années que les internes en médecine le réclamaient. Les heures d’astreintes à l’hôpital public vont être revalorisées et le système va être mieux organisé. L’arrêté est paru samedi au Journal Officiel .

Ce service d’astreinte est organisé dans certaines hôpitaux, en dehors du service normal de jour, de 18h30 à 8h30, le dimanche ou les jours fériés. Pour les internes, il s'agit d'être joignable et de se déplacer si nécessaire. Le paiement des astreintes sera désormais versé, même si l’interne ne se déplace pas et sera calculée à hauteur du temps réellement effectué. Pour chaque période d’astreinte, l’interne touchera désormais 20 euros, d’indemnisation forfaitaire, qu’il se déplace ou non.

Et s’il se déplace, c’est le temps de travail effectif qui sera pris en compte pour rémunérer l’intervention.

C'est une grande victoire pour Mélanie Marquet. Elle est étudiante en médecine générale à Montpellier et présidente de l'intersyndicat national des internes.
--'--
--'--

Une indemnité calculée en fonction des heures réelles.

Ce temps de travail comprend le temps d’intervention sur place, mais aussi le temps de trajet. Ce temps de trajet sera calculé de manière forfaitaire, pour une heure aller-retour, mais sera plafonné à deux heures maximum. Chaque plage de cinq heures de travail sera convertie en demi-journée. Elle sera payée 59 euros 50 et considérée comme une demi-indemnité de sujétion. Mais cette plage ne pourra excéder les 10 heures par période. Par dérogation, les déplacements d’une durée de trois heures seront considérés comme une demi-journée.

Autre amélioration dans l’organisation de ces astreintes, le repos entre deux périodes d’astreinte. Ce repos de sécurité, d’une durée de onze heures est garanti après la fin du dernier déplacement.

Ces mesures concernant les astreintes entreront en vigueur au 1er novembre 2015. Les heures de garde sont elles aussi revalorisées. Elles vont doubler au 1er septembre. Elles passeront de 26 à 52 euros.