Urgences de Reims : une femme âgée décède après deux heures et demi d'attente

Une femme de 73 ans est morte aux urgences du CHU de Reims (Marne). Le manque de personnel est pointé du doigt. Des soignants reconnaissent avoir été débordés ce jour-là. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Yvette Mendel, 73 ans, est morte dans le hall des urgences de Reims (Marne) sans jamais avoir vu de médecin. Mardi, c'est une ambulance du SAMU qui vient la chercher à sa maison de retraite. Quand elle arrive aux urgences, son fils est là. Étendue sur un brancard, la vieille dame a les jambes violacées. "Jamais je n'aurais pu imaginer qu'elle ne voit personne jusqu'à 18h40, heure de son décès", s'indigne Marc Mendel, le fils de la victime. Yvette Mendel attend deux heures et demi sur son brancard sans voir de personnel médical. 

Les urgences sont saturées ce jour-là

La vieille dame a succombé à une crise cardiaque. Son état n'avait pas été jugé prioritaire. La direction de l'hôpital Robert Debré qui a diligenté une enquête interne se justifie. "Vous avez plusieurs dizaines de patients qui sont déjà pris en charge et qui mobilisent l'essentiel des moyens. Il y a une sorte de priorisation", explique le Professeur Alain Léon, chef du service des urgences. Ce jour-là, le personnel est débordé : 55 admissions en cinq heures avec trois médecins de garde. Les urgences sont saturées. Le fils d'Yvette Mendel veut comprendre comment sa mère a pu mourir dans un service d'urgences censé la soigner. Il a entamé une procédure devant le tribunal administratif. Des experts seront désignés pour établir s'il y a eu faute médicale. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée des urgences de l\'hôpital de Reims (Marne), le 8 octobre 2010.
L'entrée des urgences de l'hôpital de Reims (Marne), le 8 octobre 2010. (MAXPPP)