Un garçon de 12 ans dans le coma après une chute du troisième étage d'un collège de Montreuil

Il aurait lui-même enjambé la rambarde de l'escalier pour s'amuser, vendredi. Il a fait une chute de dix mètres. Son état est jugé grave, selon les informations de franceinfo.

Le drame a eu lieu au collège Colonel-Fabien à Montreuil 
Le drame a eu lieu au collège Colonel-Fabien à Montreuil  (CAPTURE D'ÉCRAN / GOOGLE MAPS)

Un garçon de 12 ans, élève en sixième au collège Colonel-Fabien de Montreuil (Seine-Saint-Denis), a été grièvement blessé après avoir chuté, vendredi 11 mai en fin de matinée, du troisième étage d'une cage d'escalier. L'adolescent se trouvait vendredi soir dans le coma, après avoir été opéré, a appris franceinfo de sources concordantes, confirmant une information du journal Le Parisien. Il se trouvait toujours, samedi matin, dans le coma après avoir été opéré, vendredi soir. Une enquête a été ouverte pour établir les causes exactes de cette chute.

"Par défi ou pour s'amuser"  

L'hypothèse de l'accident est privilégiée, selon une source proche de l'enquête. L'élève de sixième aurait de lui-même enjambé la rambarde de l'escalier, vraisemblablement "par défi ou pour s'amuser" et s'est retrouvé suspendu dans le vide par les bras, sans pouvoir remonter. Une de ses camarades a aussitôt tenté de le secourir, mais elle n'a pas pu tenir longtemps et l'empêcher de chuter de près de 10 mètres.

Victime d'un grave traumatisme crânien, l'élève a été transporté à l'hôpital Necker, à Paris. Il y a été opéré vendredi soir et se trouvait dans le coma à l'issue de cette opération, dans un état toujours jugé grave. Quelques élèves témoins de la scène, particulièrement choqués, ont eux aussi été conduits à l'hôpital vendredi.

Notre priorité est d'apporter notre soutien et un accompagnement à la famille de l'enfant touchée par ce drame, ainsi qu'aux élèves, enseignants et personnels choqués vendrediDirectrice de cabinet de l'inspecteur d'académieà franceinfo

Jointe par franceinfo samedi matin, l'inspection académique de Seine Saint-Denis n'a pas souhaité commenter les circonstances de cet accident, indiquant qu'une enquête de police était ouverte pour faire toute la lumière sur cet évènement "dramatique", et a fait part de son soutien à la famille de l'enfant blessé.

Une cellule psychologique d'écoute a été mise en place une heure après l'accident. Elle "restera active lundi et le temps qu'il faudra", a ajouté cette même source. Le collège Colonel-Fabien, où les cours avaient été suspendus dès 15 heures vendredi, sera ouvert et accueillera les élèves lundi matin, mais "un peu plus tard que d'habitude".

Une réunion sera d'abord organisée avec les personnels de l'établissement, pour faire un point sur l'enquête et donner des nouvelles de l'état de santé de l'élève blessé. Les parents ont été informés personnellement des modalités d'ouverture de l'établissement lundi.