Santé : dans la salle d'une opération sous hypnose

France 2 a exceptionnellement pu suivre une opération sous hypnose. Reportage.

Voir la vidéo
France 2

En plus de connaître un immense succès dans les salles de spectacle, l'hypnose se fait une place en médecine. France 2 a d'ailleurs exceptionnellement pu suivre une opération sous hypnose. Cela permet d'éviter l'anesthésie générale. À 90 ans, Madeleine attend sereinement son opération du sein. Quand on lui a proposé de retirer sa tumeur sous hypnose, elle n'a pas hésité. "Je voulais voir s'ils allaient réussir", confie-t-elle, visiblement très amusée par l'idée.

Un plan B peut être déclenché

Madeleine préférait éviter les produits de l'anesthésie générale et voulait être remise sur pied au plus vite. Au bloc, elle retrouve le jour de son opération l'infirmière anesthésiste. Elles se sont rencontrées quelques jours plus tôt pour une consultation préparatoire. Madeleine est prête, mais rien ne garantit qu'elle sera sensible à l'hypnose. Si besoin, un plan B peut être déclenché, à savoir une anesthésie générale. Une anesthésie locale est tout de même pratiquée. L'intervention se déroule quant à elle normalement. Elle n'est pas plus longue qu'avec une anesthésie générale. À la sortie, Madeleine est très satisfaite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bloc opératoire de l\'hôpital Georges-Pompidou à Paris (illustration)
Un bloc opératoire de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris (illustration) (MARTIN BUREAU / AFP)