Dimanche en politique, France 3

Samu : enquête après le décès d'une femme

Le Samu est une nouvelle fois mis en cause. Selon France 3, une enquête a été ouverte pour "non-assistance à personne en danger" quatre mois après le décès d'une femme à Mulhouse (Haut-Rhin). Les précisions du journaliste Loïc Schaeffer.

france 3

Une femme de 60 ans a été retrouvée morte à son domicile à Mulhouse (Haut-Rhin) l'été dernier, dix jours après que le Samu a décidé de ne pas lui envoyer de véhicule, au moment où elle se plaignait de douleurs. "Les faits remontent au 3 juin dernier. La Mulhousienne de 60 ans se voit proposer une mission d'intérim, qu'elle refuse, invoquant une douleur au bras et à la cage thoracique. La directrice d'agence, inquiète, prend alors l'initiative d'appeler le Samu", raconte le journaliste de France 3 Loïc Schaeffer, non loin du domicile de la défunte.

Le manque de moyens aux urgences décrié

"Après un échange téléphonique avec la principale intéressée, le médecin régulateur décide de ne pas envoyer de véhicule sur place. Dix jours plus tard, un voisin fait la macabre découverte. Il la retrouve morte dans son lit, à cause d'une crise cardiaque, selon l'autopsie. Une enquête a été ouverte par le parquet de Mulhouse. On devrait en apprendre plus dans cette affaire dans les prochains jours. Cette affaire arrive dans un contexte déjà très tendu, celui du manque de moyens aux urgences", conclut-il.

Le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête préliminaire mercredi 9 mai après la mort de Naomi Musenga.
Le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête préliminaire mercredi 9 mai après la mort de Naomi Musenga. (PIERRE ANDRIEU / AFP)