IRM : un outil pour mieux soigner les cancers

Pour la première fois en France des patients bénéficient d'équipements de radiothérapie derniers cris qui détectent la position des tumeurs de façons très précises.

France 3

À 70 ans, Jean-Pierre souffre d'un cancer de la prostate. Il se rend pour la quatorzième fois à l'Institut Paoli-Calmette à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour une séance de radiothérapie. Ce patient teste un équipement révolutionnaire encore unique en France. La nouveauté, c'est une image IRM qui permet de traiter la tumeur avec une précision inégalée. La machine arrive des États-Unis et n'est en service que depuis mi-février. Jean-Perre Mallet est l'un des premiers à l'expérimenter.

Très efficace pour les organes mous

"Les organes ne sont pas immobiles, ils bougent. Quand on veut traiter à de fortes doses la lésion, la radiothérapie adaptative permet d'épargner les organes à risque qui sont autour", explique le docteur Naji Salem, oncologue radiothérapeute. L'imagerie IRM est très efficace pour traiter les organes mous tels que la prostate, bien plus que le scanner jusque là utilisé. La technique ne permet de traiter qu'une quinzaine de patients par jour, au lieu d'une cinquantaine pour le scanner.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nourrisson né prématurément et pesant alors 268 grammes, à l\'hôpital universitaire Keio à Tokyo (Japon), le 27 février 2019. 
Le nourrisson né prématurément et pesant alors 268 grammes, à l'hôpital universitaire Keio à Tokyo (Japon), le 27 février 2019.  (KEIO UNIVERSITY HOSPITAL / AFP)