Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Réorganisation du travail des soignants : "Il n'a jamais été question de supprimer les 35h", assure François Braun

Publié
Article rédigé par France Info
Radio France
Le ministre de la Santé a précisé les annonces d'Emmanuel Macron sur le temps de travail à l'hôpital, indiquant qu'il s'agissait de faire entrer les personnels hospitaliers dans le régime général des heures supplémentaires défiscalisées.

Les 35 heures à l'hôpital vont être revues mais "il n'a jamais été question de supprimer les 35h", assure samedi 7 janvier sur franceinfo François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention. Emmanuel Macron s'est engagé vendredi à réorganiser les hôpitaux et le système de santé.

>> Santé : recrutements, tarification à l'acte, rémunération... Ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron lors de ses vœux aux soignants

Le chef de l'Etat a exigé une meilleure organisation du temps de travail dans les hôpitaux "d'ici au 1er juin", en donnant plus d'autonomie à chaque service, pour leur permettre de garder les soignants qui les quittent et de les rendre plus attractifs. Il a déploré une "hyper-rigidité" dans l'application des 35 heures et un système qui "ne marche qu'avec des heures supplémentaires"

"Appliquons à l'hôpital les mêmes règles qu'ailleurs"

"Ce qu'a dit le président de la République c'est qu'il faut rendre de la souplesse à ce mode de fonctionnement", a poursuivi François Braun, qui déplore le fonctionnement actuel : "Une infirmière qui fait des heures supplémentaires, qu'on appelle temps additionnel à l'hôpital, on va lui dire qu'elle pourra le récupérer quand elle aura le temps, mais elle n'a jamais le temps. On propose de lui payer mais sur un mode qui n'est pas celui des heures supplémentaires, défiscalisées". Il s'agit donc réalité de faire rentrer le personnel hospitalier dans le régime général, où les heures supplémentaires sont payées et défiscalisées. "Revenons à des choses simples et appliquons à l'hôpital les mêmes règles qu'ailleurs sur les 35h."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.