Canicule : les urgences en première ligne

Les services d'urgences voient arriver les personnes atteintes de malaises à cause de la canicule, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), le personnel fait face.

France 3

Après quatre jours de canicule, les services d'urgences constatent de plus en plus de cas de malaises pour cause de déshydratation. Pour autant, les couloirs ne sont pas engorgés, mais le personnel sait qu'il devra rester sur ses gardes jusqu'à dimanche 30 juin, au moment où les températures devraient descendre à des valeurs plus habituelles. À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), l'une des premières victimes des urgences a été amenée par les pompiers jeudi 27 juin.

Le traitement quotidien à l'origine du malaise

Il s'agit d'un octogénaire, dont la tension a chuté, occasionnant une mauvaise chute. En attendant d'être pris en charge par le personnel soignant, les pompiers tentent de le rafraîchir. "Il aurait peut-être dû diminuer les posologies, ou peut-être ne les prendre qu'un jour sur deux", explique le Pr Schmidt, chef du pôle Samu-Smur des urgences, à propos des médicaments pris quotidiennement par le vieil homme. Ils ont fait mauvais ménage avec la forte chaleur.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée des urgences du CHU de Grenoble (2014).
L'entrée des urgences du CHU de Grenoble (2014). (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)