Initiative : des boucles d'oreilles adaptées aux malentendants

À Lyon (Rhône), une entrepreneuse malentendante s'est lancée dans la création de bijoux pour les appareils auditifs et les implants. Objectif : changer les regards sur le handicap.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Nathalie Birault souffre elle-même de problèmes auditifs depuis ses 12 ans. À l'adolescence, elle décorait ses propres appareils pour mieux les accepter. Depuis trois ans, elle s'est lancée pleinement dans cette activité en créant sa société, Odiora. "C'est un engagement personnel pour changer le regard sur la surdité, en parler avec élégance et bienveillance, pour que les gens puissent s'adapter à notre différence", explique-t-elle.

Bientôt des modèles pour hommes

"Je trouve ça génial de pouvoir montrer aux autres qu'on est différent", témoigne une cliente, conquise. Les fleurs imprègnent les créations de Nathalie Birault : un motif particulier inspiré de la tradition tahitienne, où la fleur est utilisée comme moyen de communication. Après avoir créé des bijoux pour les enfants et les femmes, l'entrepreneuse prévoit de se lancer dans les modèles pour hommes prochainement.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Lyon (Rhône), une entrepreneuse malentendante s\'est lancée dans la création de bijoux pour les appareils auditifs et les implants. Objectif : changer les regards sur le handicap.
À Lyon (Rhône), une entrepreneuse malentendante s'est lancée dans la création de bijoux pour les appareils auditifs et les implants. Objectif : changer les regards sur le handicap. (FRANCE 3)