Cet article date de plus de deux ans.

Grossophobie : le témoignage de Daria Marx

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Grossophobie : le témoignage de Daria Marx
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Daria Marx a récemment sorti un livre sur la grossophobie. Mais de quoi s'agit-il ? France 3 est partie à la rencontre de l'auteure. Témoignage.

"'Gros n'est pas un gros mot" de Daria Marx est un ouvrage qui revient sur la grossophobie. Mais de quoi s'agit-il ? "C'est l'ensemble des discriminations qui sont faites aux personnes grosses ou obèses, si on emploie un terme médical", explique Daria Marx, au micro de France 3. Comment se manifeste cette discrimination ? "Malheureusement, c'est dans tous les domaines de la vie, que ce soit dans le privé, dès l'enfance, dans la famille, qui est un environnement souvent toxique [ou dans le public ndlr.], à l'école, avec le harcèlement scolaire", explique l'auteure.

Tout le monde est grossophobe

Selon Daria Marx, tout le monde serait grossophobe. "Que vous le vouliez ou non, oui, parce qu'on est dans une société grossophobe. L'idéal de réussite de vie c'est être mince. Donc on est tous élevé dans l'idée qu'être gros, c'est moche", poursuit Daria Marx qui explique avoir grandi en pensant ne pas être digne d'amour. La génétique, l'environnement familial, l'environnement culturel, la précarité, l'obésité est multifactorielle et pour Daria Marx, le chemin à parcourir avant que les mentalités changent est encore long.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.